France
URL courte
507511
S'abonner

Un cerf s’en est pris à un chasseur samedi 25 janvier dans une forêt des Landes. Opéré en urgence, l’homme de 36 ans a eu la moitié du visage arrachée. Il affirme cependant qu’il reste «dingue de la chasse».

Déjà chargé par deux sangliers il y a un mois, le chasseur a de nouveau connu des déboires avec son potentiel gibier: cette fois, l’homme de 36 ans a été percuté par un cerf dans une forêt des Landes, rapporte Sud-Ouest.

«Il m’a chargé et a sauté après pour continuer sa course. Je pense que j’ai pris un coup de tête. J’ai été touché au visage», raconte le chasseur.

Sur le moment, il voit que le sang coule, mais il ne perd pas connaissance et continue sa partie de chasse. «Pour moi, c’était un petit pète mais en réalité j’avais la moitié du visage arrachée», explique-t-il.

Peu après, un autre chasseur voit ce qui se passe et lui demande de ne plus bouger avant d’appeler les pompiers. Ces derniers transportent la victime à l’hôpital Pellegrin à Bordeaux par hélicoptère.

«Ce n’est pas mon année»

De la pommette gauche jusqu’au bout du nez, le chasseur a la moitié du visage arraché. Sa bouche et ses yeux sont épargnés par miracle. Il a reçu une cinquantaine de points de suture et devrait quitter l’hôpital dans la semaine.

​«Je crois que ce n’est pas mon année», confie-t-il avec le sourire. «Il y a un mois, je me suis fait charger par deux sangliers. Le premier m’est passé entre les jambes mais le second m’a sauté dessus les deux pattes en avant sur mon poitrail».

Cependant, le chasseur affirme qu’il reste «dingue de la chasse» et ne compte évidemment pas abandonner sa passion.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Poutine: des militaires russes ont annihilé des groupements terroristes «bien équipés» en Syrie
Coronavirus: le nombre de cas en Italie dépasse les 130, le carnaval de Venise annulé
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Tags:
cerfs, chasse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook