France
URL courte
102218
S'abonner

Élèves, parents et professeurs se sont mobilisés dans plusieurs lycées lundi 27 janvier pour protester contre les nouvelles épreuves du baccalauréat. Dans un lycée de Seine-et-Marne, un proviseur se serait emporté contre une lycéenne, ce qui lui a valu une gifle de sa part. Celui-ci a déposé plainte.

Lundi 27 janvier au matin, des élèves accompagnés de parents et de professeurs se rassemblaient dans plusieurs lycées pour manifester leur mécontentement face à la réforme du baccalauréat qui prévoit des épreuves communes de contrôle continu. Au lycée Jéhan-de-Chelles, la situation a légèrement dérapé. Une lycéenne a giflé son proviseur après que celui-ci se soit emporté et l’ai agrippée par le bras, rapporte Le Parisien.

Céline de Kerpel, représentante locale de la fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), a témoigné auprès du quotidien. Selon elle, 150 élèves et parents s’étaient rassemblés pacifiquement devant l’établissement. Le proviseur aurait alors menacé tous les élèves de «les faire passer en conseil de discipline».

Il aurait ensuite «violemment arraché le bras» de la lycéenne qui tenait la grille de l’entrée principale, avant de lui lancer un «dégage et ferme ta gueule!». Selon la représentante de parents d’élèves, cette élève de première, âgée de 16 ans, «l’a giflé par réflexe car elle a eu mal». Une version des faits corroborée par un autre témoin.

Une plainte déposée

Le recteur de l’académie de Créteil, dont dépend la Seine-et-Marne, a confirmé qu’une plainte avait été déposée par le proviseur. La lycéenne en question passera en conseil de discipline. Dans ce lycée, les épreuves ont démarré avec une heure de retard. Dans d’autres lycées du département, les épreuves ont dû être reportées à cause des actions de protestation.

Les nouvelles épreuves du bac

À partir de cette année, les épreuves du bac des voies générale et technologique, appelées E3C, ne compteront plus une session unique en fin d’année scolaire mais seront divisées en trois périodes: au 2e et 3e trimestre de la première, et au 3e trimestre de terminale. Le contrôle terminal ne compte plus que quatre matières, contre une quinzaine auparavant.

Cette mesure s’inscrit dans la réforme du bac, dont un des objectifs est d’assurer un contrôle continu, qui compte désormais pour 40% de la note finale, dont 30% pour les E3C et 10% pour les notes du bulletin scolaire. Les épreuves finales, dont la philosophie et le «grand oral de juin», constituent les 60% restants.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
mobilisation, Seine-et-Marne, gifle, Baccalauréat, réforme de l'enseignement, lycée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook