France
URL courte
19613
S'abonner

Une infraction originale a coûté 500 euros à ces deux personnes originaires de Roumanie: elles ont récolté illégalement 266 kg de champignons en Haute-Saône.

Deux Roumains ont été condamnés mardi 28 janvier par le tribunal correctionnel de Vesoul à 500 euros d'amende avec sursis chacun, pour avoir cueilli illégalement 266 kg de champignons dans une forêt de Haute-Saône, indique l’AFP. Le parquet a indiqué qu'il ferait appel de cette décision.

Lorsque la récolte devient un délit

En Haute-Saône, le code forestier autorise la cueillette de 5 kg de champignons par personne, mais au-delà de 10 kg, cela devient un délit.

Les prévenus, âgés de 22 et 60 ans, n'étaient pas présents à leur procès. Ils ont été reconnus coupables d'avoir dirigé la cueillette de 266 kg de cèpes en octobre dans la forêt de Corbenay (Haute-Saône), avec la participation d'une quarantaine de cueilleurs roumains, payés environ 3 euros le kg.

«Des quantités astronomiques ont été prélevées», a souligné le ministère public, représenté par Stéphane Clément. Celui-ci avait requis trois mois d'emprisonnement avec sursis pour l'un et l'autre.

Que deviendra la saisie?

Les deux prévenus jugés mardi 28 janvier avaient été interpellés en octobre dernier par la gendarmerie, à l'instar d'une douzaine d'autres personnes, et un total de 400 kg de champignons cueillis illégalement avait été saisi en une semaine.

La récolte miraculeuse a été répartie entre plusieurs associations caritatives.

Parmi les autres cueilleurs, six devront payer 300 euros d'amende dans le cadre d'une ordonnance pénale.

Lire aussi:

La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Covid-19, en continu: l'UE fait face «à sa plus grande mise à l'épreuve» de son histoire, selon Merkel
Le traçage numérique pour combattre la pandémie «sera soutenu par les Français», estime Castaner - vidéo
Tags:
amende, délits, récolte, champignons
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook