France
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
71511
S'abonner

L’avion transportant quelque 200 Français de Wuhan, berceau de l'épidémie du coronavirus 2019-nCoV, a atterri ce vendredi 31 janvier peu avant 12h30 sur la base militaire d'Istres, à une soixantaine de kilomètres de Marseille.

Ayant décollé peu après minuit, heure française, depuis Wuhan, l’avion militaire A340 avec 200 Français à son bord a atterri à la mi-journée ce vendredi à la base militaire d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône, indiquent les médias.

​Ces Français doivent être transportés dans un centre de vacances, situé sur la commune de Carry-le-Rouet, près de Marseille, où ils resteront en quarantaine pendant au moins les 14 jours à venir.

Selon Pierre Dartout, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, ils seront placés «par familles dans des chambres distinctes» mais «ils pourront sortir dehors, dans l'enceinte du centre».

«Ils prendront les équipements nécessaires pour se protéger et protéger les autres, par exemple des masques», a-t-il ajouté, cité par BFM TV.

D’après l’AFP, aucun des rapatriés ne présentent de symptôme de la maladie. Leur trajet s'est déroulé dans le calme, sans mesure sanitaire particulière à l'exception d'une distribution de masques chirurgicaux.

Six cas confirmés en France

D’après le dernier bilan des autorités chinoises, 9.810 personnes ont été atteintes par le virus. Le nombre de morts en Chine est de 213. Jeudi 30 janvier, la direction générale de la Santé (DGS) a confirmé qu’une sixième personne en France avait contracté la maladie. Ce sixième malade, qui était un médecin libéral parisien, représentait le «premier cas annoncé» de contamination sur le sol français, a précisé la DGS.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook