France
URL courte
114511
S'abonner

Samedi 1er février, plusieurs coups de feu ont été entendus à Bordeaux. Un homme a été touché sur le haut du corps et au visage et a été emmené à l’hôpital dans un état grave. L’auteur des tirs a pris la fuite à pied et n’a pas encore été retrouvé.

Un homme de 40 ans a reçu plusieurs balles, dont une au visage, samedi 1er février en début d’après-midi, à proximité de la gare Saint-Jean de Bordeaux, a relaté Sud-Ouest. Une équipe du Smur est rapidement intervenue et l’individu a été emmené au CHU Pellegrin dans un état grave. D’après les témoins, l’auteur des coups de feu a fui à pied et n’a pas été retrouvé, bien que le quartier ait été rapidement bouclé par la brigade anticriminalité.

Les techniciens du Service régional de l’identité judiciaire (SRIJ) sont également arrivés sur place pour prendre des relevés et procéder aux constatations, tandis que les premières étapes de l’enquête ont été menées par la permanence judiciaire de la Sûreté départementale. Le parquet a confié la suite à la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Bordeaux.

Une affaire liée au milieu de la drogue

Le tireur était armé d’une arme de poing dont on ne connaît pas le calibre. Il a tiré sur la victime en venant à sa rencontre sur le trottoir. Selon le quotidien, les deux protagonistes étaient déjà connus de la police pour leurs liens avec le milieu des stupéfiants. La piste du règlement de compte est donc privilégiée.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
drogue, règlement de comptes, coups de feu, arme à feu, Bordeaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook