France
URL courte
2314115
S'abonner

L’archevêque de Toulouse a appelé à «plus de calme», après l’intrusion des forces de l’ordre dans une église où se réfugiaient des manifestants, et a souligné que les églises françaises restaient «des lieux d’asile».

Suite à l’intrusion policière dans le porche de Notre-Dame-du-Taur lors d’une manifestation de Gilets jaunes, l’archevêque de Toulouse, Mgr Robert Le Gall, a rappelé au respect des églises en tant que «lieux de paix et d’asile».

«Dans le climat de violence que nous vivons dans notre ville depuis plus d’un an tous les samedis, tout en reconnaissant le difficile travail accompli par ces forces de l’ordre dans notre pays, j’appelle chacun à plus de calme dans une volonté de dialogue», a déclaré l’archevêque dans un communiqué.

«Je rappelle que nos églises restent des lieux de paix et d’asile qui doivent être respectés comme tels», a-t-il ajouté.

Intrusion dans l’église

Samedi 1er février, des manifestants se sont réfugiés dans l’église Notre-Dame-du-Taur, proche du Capitole à Toulouse, après quoi les forces de l’ordre sont entrées dans le porche de cette église pour déloger les protestataires.

La scène, filmée par le journaliste Laurent Bigot, a suscité un vif écho sur les réseaux sociaux. Dans un communiqué diffusé suite à l’incident, la préfecture a expliqué qu’un policier était entré «par inadvertance sous le porche» de l’église «afin d’en extraire une femme en la saisissant par le bras».

«En aucun cas, il n’a pénétré à l’intérieur de l’église. Il n’a pas franchi les portes battantes qui mènent à la nef», insiste la préfecture.

Toujours selon le communiqué, six personnes ont été interpellées lors de la manifestation, qui avait rassemblée plusieurs centaines de manifestants.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
Tags:
manifestation, police, Toulouse, France, gilets jaunes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook