France
URL courte
Élections municipales de 2020 en France (95)
15245
S'abonner

Les candidats aux municipales n’ont plus la possibilité d’interpeller les électeurs dans les allées du marché de Rabastens (Tarn). Le maire LREM de la commune a sorti un arrêté interdisant le tractage sous prétexte d’un «risque de trouble à l'ordre public».

Pierre Verdier, le maire sortant LREM de la petite ville de Rabastens, dans le Tarn, a interdit par un arrêté la distribution de tracts au marché en pleine période électorale.

Mais ce n’est pas pour bloquer l'expression publique, explique l’édile, mais parce qu’il voit dans le tractage au marché des «risque de trouble à l'ordre public», relate France 3. Il est convaincu que la présence de colistiers sur place gênerait la circulation.

Au lieu de circuler dans ses allées, M.Verdier aurait proposé aux candidats de disposer gratuitement d'un stand installé dans le marché. Ce qui ne semble pas avoir rassuré ceux-ci, qui ont du mal à comprendre cette décision.

Réactions partagées

«Si je me souviens bien, lorsqu'il était candidat en 2014, Pierre Verdier a mené campagne dans les allées du marché sans déclencher de trouble particulier à l'ordre public», a répliqué l’un des concurrents cités par France 3.

«C'est très étonnant de considérer la campagne municipale comme un trouble à l'ordre public. Cela n'est pas faire preuve d'un esprit très démocratique», a indiqué un autre candidat.

La gendarmerie a déjà fait appliquer l'arrêté insolite lors du marché du samedi. Quant aux habitants, ils ont des avis partagés sur cette interdiction. Pour les uns, la présence des candidats à la mairie au marché ne dérange en rien les visiteurs et les marchands, pour d’autres, la présence de tracts dans les boîtes à lettres suffit largement pour décider pour qui voter.

Dossier:
Élections municipales de 2020 en France (95)

Lire aussi:

Sans masque, des policiers dansent la macarena dans un commissariat d’Aubervilliers en plein couvre-feu – vidéo
Neuf mineurs ont été interpellés dans l'affaire Yuriy
Un homme tue une employée du Pôle emploi de Valence
Tags:
Tarn, La République en Marche! (LREM), élections municipales en France (2020)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook