France
URL courte
4517
S'abonner

La police de Valenciennes a été contactée par une femme affirmant avoir aidé son conjoint à se tuer. Plus tard, la femme qui était alcoolisée a avoué avoir préparé pour lui des plats mélangés avec des médicaments avant de l’étouffer avec une serviette et un sac en plastique.

Une habitante de Valenciennes a appelé la police dans la soirée du 5 février pour déclarer qu’elle venait d’aider son compagnon à se suicider, indique Actu17. Racontant la situation, elle a précisé qu’elle avait mis un sac sur la tête de son conjoint et une ceinture autour de son cou.

Au moment de l’arrivée des policiers sur les lieux, l’homme de 44 ans était déjà mort. Cependant, ni sac ni ceinture ne se trouvaient près de son corps.

Entre l’empoisonnement et l’étouffement

Sous l’emprise de l’alcool, la conjointe du défunt a confirmé l’avoir aidé à se suicider, indiquant qu’elle avait entre autres cuisiné des lasagnes assaisonnées de médicaments avant de procéder à l’étouffement.

La suspecte, 45 ans, a expliqué qu’elle avait eu recours à une serviette pour étouffer son conjoint. La serviette et le sac plastique en question ont été remis aux fonctionnaires.

Une enquête en cours

Placée en garde à vue différée, la femme a ensuite été transférée en cellule de dégrisement. Il reste à déterminer les circonstances dans lesquelles le drame s’est déroulé pour savoir s’il s’agit d’un suicide assisté ou d’un meurtre, souligne le quotidien. Une enquête a été ouverte et confiée au commissariat de la ville. Une autopsie sera également réalisée.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
morts, suicide, police, Valenciennes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook