France
URL courte
161615
S'abonner

En prévision des municipales, Rachida Dati, candidate Les Républicains à Paris, a exposé dans une interview aux Échos ses priorités et a critiqué le travail d’Anne Hidalgo et de son équipe, estimant que le résultat de leur travail, c’est «l’anarchie partout».

«Paris doit être une ville sûre, propre et où l'on peut circuler, respirer, élever ses enfants, vieillir sereinement», estime Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris, dans un entretien accordé aux Échos à un peu plus d’un mois des municipales.

Garde des Sceaux sous Nicolas Sarkozy, elle y critique également le travail accompli par la maire sortante et son équipe:

«Ce que je reproche à Anne Hidalgo et à son équipe, c'est qu'elles ont tout désorganisé, soit par incompétence soit par idéologie… Le résultat c'est l'anarchie partout».

Citant l’exemple de Rudolg Guiliani qui a «recréé de la mixité» à New York et «a redonné vie à des quartiers abandonnés», elle dit que c’est ce qu’elle voudrait faire dans la capitale française.

«La gauche se gargarise de la mixité sociale, mais elle a créé des dynamiques de ghettos».

Rétablir la sécurité

Interrogée sur ses priorités, Rachida Dati répond: «Face à une délinquance du quotidien qui a explosé à Paris, je veux créer une police municipale armée pour permettre à la police nationale d'être recentrée sur son cœur de métier. La sécurité privée peut être chargée de la surveillance des sites sensibles ou de bâtiments publics».

Un autre objectif énoncé par Dati: la propreté.

«Paris est de plus en plus sale et de plus en plus dégradé parce qu'Anne Hidalgo a augmenté de 30% la surface piétonnisée sans adapter le service de propreté. Il faut tout réorganiser, moderniser les outils et développer la mécanisation des tâches. Externaliser la collecte fait partie des solutions», estime-t-elle.

C’est à l’été 2020 que Rachida Dati s’est lancée dans la campagne pour la capitale française. En annonçant sa candidature, elle a avancé qu’elle disposait du soutien de Nicolas Sarkozy.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook