France
URL courte
Créatures marines (103)
5338
S'abonner

Sur fond de multiples attaques mortelles de requins à La Réunion, un dispositif respectant la biodiversité est testé au large de l’île, pour repousser les squales, indique Imaz Press Réunion. Équipée d’aimants, l’installation émet des ondes électromagnétiques gênantes pour les requins.

Un dispositif visant à protéger les baigneurs contre les attaques de requins à La Réunion, ayant fait au moins 11 morts en huit ans, a été installé dans l’océan pour réaliser une série de tests, relate Imaz Press Réunion. Il s’agit d’une barrière émettant des ondes électromagnétiques censée repousser les animaux, déjà testée en Afrique du Sud.

Requins repoussés par le magnétisme

Élaborée par une docteure en biologie marine, le dispositif prend la forme d’une barrière composée de quatre rangées de tuyaux noirs. Sa partie extérieure est dotée d’aimants formant un champ magnétique qui repousse les squales qui y sont sensibles en raison de leurs organes sensoriels particuliers. Ces ampoules de Lorenzini, situées au niveau du nez des requins, réagissent aux ondes électromagnétiques qui «les gênes énormément», a indiqué Sara Andreotti citée par l’agence d’information.

«Bien plus respectueuse de l’environnement, qui n’exclut que les squales des zones choisies», la technologie est complètement inoffensive pour les autres animaux marins qui peuvent traverser tranquillement la barrière, a souligné la chercheuse.

«Les tuyaux aimantés ne blessent et ne tuent aucun animal», a-t-elle ajouté. Ainsi, le respect de la faune et des humains est assuré.

Déjà testé ailleurs avec succès

Les tests réalisés en Afrique du Sud en 2011 sur les grands requins blancs ont confirmé l’efficacité du dispositif. Puis, les expérimentations se sont poursuivies entre 2015 et 2016. Un essai de la barrière a également eu lieu avec succès aux Bahamas sur les requins-bouledogues, présents à La Réunion.

«Tous les tests sont réussis. 84 requins blancs et 41 requins-bouledogues ont été observés, aucun d’entre eux n'a passé la barrière», a précisé Sara Andreotti.

Adoptée par le Centre sécurité requin (CSR), la série d’expérimentations se déroule dans deux zones, à Saint-Paul et à L’Étang-Salé, et durera environ deux ans. Le dispositif sous forme d’enclos de 10 mètres sur 10 est placé à une profondeur de six mètres, a informé le CSR.

Dossier:
Créatures marines (103)

Lire aussi:

Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Un policier tué dans la Sarthe par un véhicule tentant de prendre la fuite
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
animaux marins, Afrique du Sud, attaque, La Réunion, requins
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook