France
URL courte
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (62)
4718114
S'abonner

Peu après l’éclatement du scandale impliquant Benjamin Griveaux qui a fait réagir les milieux politiques français, le site qui avait mis en ligne la vidéo intime de l’ancien candidat à la mairie de Paris a été désactivé.

Le site qui a diffusé le 13 février une vidéo à contenu sexuel du candidat LREM à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, le poussant à retirer sa candidature, a été mis hors ligne.

La source, qui n’était apparue que le 11 novembre 2019, d’après des plateformes spécialisées, envisageait la publication des «images à caractère sexuel ou pornographique» des personnalités politiques qui «mentent à leurs électeurs en imposant le puritanisme à la société alors qu'ils le méprisent eux-mêmes». Cependant, Benjamin Griveaux en aura été la seule victime, le site ayant été désactivé vers 18h le 14 février, selon BFM TV.

On ignore toutefois le nom de son créateur, aucune identité n'étant attachée au nom de domaine, précise le quotidien. Sauf que, selon le code source de la page, le site a été propulsé sur la plateforme de création de Wix, dont le siège se situe en Israël.

Selon les conditions d’utilisation du service, il décline «toute responsabilité en cas de contenu pornographique et/ou pour tout autre contenu d'utilisateur illicite et/ou violant des droits, auxquels vous ou toute partie pouvez être confrontés».

Wix n’a pas annoncé si elle était derrière la désactivation du site en question.

Pavlenski revendique la diffusion

Pour rappel, l'«artiste» russe Piotr Pavlenski a proclamé être derrière la diffusion des vidéos et messages à caractère sexuel de Benjamin Griveaux. Il affirme tenir cette vidéo d’une «source» qui avait une relation consentie avec l’homme politique.

«C’est quelqu'un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire», a expliqué Piotr Pavlenski à Libération.

Griveaux se retire

Lors d’une réunion de crise organisée le 14 février, Benjamin Griveaux a commenté son retrait, qui se produit à un mois du scrutin, due à la diffusion de la vidéo intime:

«Je ne suis pas prêt à nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin. C'est pourquoi j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne», a annoncé le désormais ex-candidat LREM, expliquant que cette décision lui «coûte» mais souhaitant donner la priorité à sa famille.
Dossier:
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (62)

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
Piotr Pavlenski, vidéo, Paris, France, Benjamin Griveaux
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook