France
URL courte
10416
S'abonner

Durant sept jours d’affilé, un habitant de la commune d’Hirson (Hauts-de-France) a vécu chez lui avec le cadavre de sa campagne avant qu’il n’alerte les forces de l’ordre. La procédure a établi la mort naturelle, les spécialistes ayant écarté la piste criminelle.

Les gendarmes et pompiers ont été appelés le 9 février par un habitant de la commune d’Hirson (Aisne) qui avait l’air dérouté. Les secours ont alors découvert sur les lieux un cadavre de femme. L’homme, 63 ans, vivait avec sa conjointe morte depuis environ une semaine, selon le quotidien L’Union.

«Je n’ai appris l’histoire que lors de l’intervention des gendarmes. Je me suis récemment installé ici, je n’ai jamais croisé ce couple, mais c’est terrible d’imaginer ce qui s’est passé», a expliqué un voisin auprès du média.

Les résultats de l’autopsie

Vu les circonstances du décès, une autopsie a été demandée par le parquet. La procédure a établi la mort naturelle, les spécialistes ayant écarté la piste criminelle.

Le domicile du couple a été mis sous scellés lors de l’enquête. L’homme a été hébergé temporairement dans un centre d’accueil et a ensuite pu regagner sa maison.

Lire aussi:

Un sondage révèle quelle proportion de Français approuvent l’idée d’un pass sanitaire
Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs
Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
Un conseiller de Véran déplore «l’état catastrophique du pays» et rejoint le RN
Tags:
Hauts-de-France, homme, cadavres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook