France
URL courte
92441
S'abonner

Le ministère des Armées a annoncé lundi 17 février la mort d’un militaire français en opération au Burkina Faso. La cause de sa mort reste à déterminer.

Un soldat français de l'opération Barkhane au Sahel a été retrouvé mort dimanche 16 février au sein de son campement au Burkina Faso, a annoncé lundi le ministère des Armées, qui précise que la cause de sa mort n'est pas encore connue.

«Le chef d’état-major des armées a appris avec tristesse la mort dans le cadre de l’opération Barkhane, au Burkina Faso, le 16 février 2020, du sergent-chef Morgan Henry, du 54ème régiment de transmissions de Haguenau», a déclaré le ministère dans un communiqué cité par Reuters.

«Il a été découvert mort au sein de son campement. Les causes du décès ne sont pas connues, et une enquête de gendarmerie, menée par la prévôté, a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort», a-t-il ajouté.

4.500 soldats dans cinq pays du Sahel

La France mobilise depuis 2014 quelque 4.500 soldats dans cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) dans le cadre de son opération Barkhane de lutte contre les groupes djihadistes présents dans la région.

Face à la persistance des attaques, Paris a annoncé début février le déploiement de 600 soldats supplémentaires dans la zone dite des «trois frontières» entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, portant les effectifs de Barkhane à 5.100 hommes.

Lire aussi:

La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Covid-19, en continu: l'UE fait face «à sa plus grande mise à l'épreuve» de son histoire, selon Merkel
Tags:
opération Barkhane, France, militaires, Burkina Faso
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook