France
URL courte
8830
S'abonner

Invitée de Sept à huit sur TF1, cette ancienne prostituée a été maquillée en femme noire et portait une perruque afro pour cacher son identité lors de l’interview. Toutefois, de nombreux téléspectateurs n’ont pas apprécié ce procédé et ont critiqué les réalisateurs de l’émission pour ce blackface.

Diffusé dimanche 16 février sur TF1, le dernier épisode de Sept à huit à susciter de vives critiques sur les réseaux sociaux à cause de l’apparence controversée d’une invitée de l’émission. La jeune fille de 16 ans, appelée Nina, s’est présentée devant les téléspectateurs déguisée en femme noire: une perruque afro et la peau peinte en marron.

Cela a été fait pour «préserver l’anonymat du témoin», a expliqué par la suite un responsable de la communication de TF1 au HuffPost. La jeune fille est notamment venue afin de raconter son passé de prostituée qu’elle décrit dans le livre à paraître sous peu Papa, viens me chercher.

«Ce grimage ne débouche en aucun cas sur un dénigrement. Tout ça a été fait dans l’intérêt de la personne», a-t-il indiqué cité par le média.

Cependant, plusieurs internautes ont accusé la chaîne de blackface, une pratique considérée par certains comme raciste et qui remonte au théâtre américain du XIXe siècle où des personnages noirs étaient caricaturés par des acteurs blancs, avec un maquillage souvent grossier.

Ainsi, parlant de l’apparence de l’invitée, certains internautes ont dit être «choqués» ou ont dénoncé une «provocation» et un «irrespect».

 

D’autres se sont demandés pourquoi la chaîne n’a pas pu tout simplement flouter le visage de la jeune fille.

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
blackface, prostitution, Internet, TF1, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook