France
URL courte
191029
S'abonner

Sonia, 18 ans, est devenue une héroïne sur les réseaux sociaux après qu’une vidéo dans laquelle elle empêche le vol d’un téléphone et recadre un pickpocket est devenue virale. La jeune femme a lancé le hashtag #PasSousMesYeux qui regroupe plusieurs témoignages de délits commis dans les lieux publics.

C’est une scène presque banale qui a fait de Sonia une héroïne sur les réseaux sociaux. La Francilienne de 18 ans a pris un pickpocket la main dans le sac (littéralement), alors que celui-ci tentait de voler un téléphone. La vidéo a été largement diffusée et de nombreux internautes ont loué son sang-froid. Sonia a été interviewée par Le Parisien et est même passée dans l’émission Touche pas à mon poste pour parler de son geste courageux.

Déroulement des faits

Dimanche 9 février, dans le RER B, Sonia est assise en face de deux hommes et se maquille. Le train s’arrête, et une mère sort avec son fils. La jeune femme remarque immédiatement le regard louche des deux protagonistes. L’un d’eux se lève, suit la mère de famille et plonge directement la main dans son sac, sous les yeux de Sonia. L’autre homme n’avait pas eu le temps de se lever.

«Madame!», s’écrie-t-elle pour attirer l’attention de la passagère, avant de s’adresser, impassible, au pickpocket: «Il faut pas faire ça!». L’homme se rassied, honteux, tandis que Sonia le recadre. «J’ai pas eu peur. J’ai réagi à l’instinct», a-t-elle confié au Parisien, à qui elle a précisé qu’elle était danseuse professionnelle et suivait des études d’histoire à la Sorbonne.

Sonia a été encensée sur les réseaux sociaux pour sa gestion vertueuse de la situation, restant toujours en pleine maîtrise d’elle-même face à deux individus plus grands et plus forts qu’elle. «Il aurait pu réagir très violemment, me mettre une claque», a-t-elle souligné. La jeune femme a lancé sur Twitter le hashtag #PasSousMesYeux où de nombreux internautes partagent leurs témoignages de délits commis droit devant eux.

Invitée de Cyril Hanouna mercredi 19 février dans Touche pas à mon poste, Sonia a tenu à préciser que le mot «héroïne» était disproportionné, car elle trouve son geste «normal». Elle a d’ailleurs rappelé que ce genre de délit était fréquent dans les transports en commun et que ce n’est pas la première fois qu’elle interpellait un pickpocket. Ce qui a fait la différence cette fois, c’est que son intervention s’est déroulée devant une caméra.

Pourquoi la scène a-t-elle été filmée?

Plusieurs internautes se sont interrogés sur le fait que la scène soit filmée «comme par hasard» à ce moment-là. Il s’avère que l’auteur de la vidéo, resté anonyme, a indiqué que les deux voleurs du RER avaient un comportement suspect dès le début, c’est pourquoi il a sorti son téléphone. Il avait simplement anticipé que quelque chose allait se produire. La vidéo a été publiée le 18 février et a été visionnée plus de quatre millions de fois.

Lire aussi:

Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
«Une menace pour la démocratie»: Emmanuel Macron s’insurge contre les anti-pass sanitaire
Didier Raoult propose de se mettre de la vaseline dans le nez pour contrer le Covid-19
Tags:
RER, vol, pickpockets, héroïne, vidéo, hashtag
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook