France
URL courte
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (62)
19550
S'abonner

Yassine Bouzrou, nouvel avocat de l’activiste Piotr Pavlenski, a attiré l’attention de LCI. Tandis qu’une journaliste présentait son «parcours assez atypique» et ses «déboires scolaires», la chaîne montrait une infographie avec l’avocat portant un bonnet d’âne. Après une vive polémique, LCI a plaidé la maladresse.

Le portrait de Yassine Bouzrou, diffusé par LCI le soir du 19 février, a vivement fait réagir sur les réseaux sociaux, et à juste titre: sur une infographie, la chaîne a décidé de représenter le nouvel avocat de Piotr Pavlenski avec un bonnet d’âne.

Tandis qu’une animatrice dressait son portrait, la chaîne l’illustrait avec un montage.

«Il a un parcours assez atypique. Il a enchaîné les déboires scolaires. Il s'est fait virer trois fois de suite jusqu'à trouver une école qui accepte bien de lui ouvrir ses portes mais qui lui fermera quand même les portes du bac L. Il va finir par faire un bac technique», raconte-elle alors que l’infographie montre un montage de l’avocat avec un bonnet d’âne.

Polémique sur les réseaux sociaux

En découvrant les images, les internautes ont critiqué le choix de la chaîne et demandé des excuses.

«Pour le moins maladroite»

La directrice de la rédaction de la chaîne, Valérie Nataf, a réagi sur Twitter à la polémique le lendemain matin.

«À tous ceux qui s’offusquent du portrait de Yassine Bouzrou sur l’antenne de LCI, nous disons qu’effectivement cette présentation est pour le moins maladroite», a-t-elle écrit.

Selon les informations de 20 Minutes, la chaîne envisagerait de revenir sur le sujet à l’antenne et de ne pas s’adresser via un communiqué.

Le CSA saisi

Le Conseil national des barreaux et le barreau de Paris ont annoncé entamer une démarche de signalement auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) après cette émission de LCI.

La séquence a été notamment qualifiée de «dégradante» par la présidente du Conseil national des barreaux, Christiane Féral-Schuhl.

Juan Branco obligé de renoncer à défendre Pavlenski

Le bâtonnier de Paris a demandé le 19 février à Juan Branco de renoncer à défendre Piotr Pavlenski dans l'affaire Griveaux, en raison notamment de «l'absence de distance» entre l'avocat et les actions de son client. C’est finalement Me Yassine Bouzrou qui a été désigné par l'«artiste» russe de 35 ans pour assurer sa défense dans l’affaire de la divulgation des vidéos intimes de l’ex-candidat La République en marche à la mairie de Paris.

Dossier:
Pavlenski publie des vidéos X de Benjamin Griveaux (62)

Lire aussi:

Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Emmanuel Macron annonce la réintroduction du confinement en France métropolitaine
Tags:
défense, Piotr Pavlenski, avocat, bonnet, LCI
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook