France
URL courte
7150
S'abonner

Philippe Mouricou, qui s’occupe de la communication de Cédric Villani, a admis auprès de Libération qu’il gérait en partie un compte Twitter qui a publié de nombreux messages contre Benjamin Griveaux. Il a cependant assuré qu’il ne considérait pas ce compte comme un outil de campagne.

Après la diffusion de vidéos X le concernant, «tous les coups sont permis», avait déclaré Benjamin Griveaux, annonçant son retrait des municipales à Paris. Un nouvel élément est venu confirmer ses dires, quoique dans une moindre mesure. Philippe Mouricou, le directeur de la communication de Cédric Villani, a avoué à Libération qu’il gérait, avec d’autres, un compte Twitter parodique qui visait particulièrement l’ex-candidat LREM.

Il s’agit du compte «Team Abrutis», avec près de 5.000 abonnés, dont la bannière reprend une phrase attribuée à Benjamin Griveaux: «Il y a un abruti par jour qui dit qu’il veut être maire de Paris». Depuis environ un an, ce compte multiplie les moqueries et les détournements d’images contre le candidat. D’autres élus parisiens étaient également concernés.

Depuis le retrait de Benjamin Griveaux, la cible du compte est logiquement devenue l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, désignée par le parti présidentiel pour être candidate à sa place.

«Pas un outil de campagne»

Libération s’est rendu compte de ce fait en ayant accès à une conversation dans laquelle une personne signale à Philippe Mouricou une nouvelle déclaration de Benjamin Griveaux. Un peu plus tard, cette déclaration était moquée sur le compte en question. L’intéressé a admis au journal «faire partie des gens qui animent» le compte.

Les propos du compte «Team Abrutis»  sont devenus d’autant plus virulents lorsque Cédric Villani a officiellement quitté La République en marche, refusant de se «rapprocher» de Benjamin Griveaux.

«C’est virulent mais parodique, c’est là pour faire marrer, on n’a pas vu ça comme un outil de campagne», a assuré ce professionnel de la communication qui travaille bénévolement pour Cédric Villani.

Selon lui, il s’agissait au départ d’un «compte de veille» qui a ensuite été renommé lorsque les enregistrements des propos de Griveaux sur les «abrutis» ont été révélés en juillet. Le nom «Team Abrutis» viendrait également des militants qui ne voulaient plus soutenir Griveaux et ont commencé à organiser des «apéros abrutis». Le compte a été ironiquement renommé «Team-tellement-abrutis-qu-on-est-démasqués», après la publication de l’article de Libération.

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Un incendie «d'une rare intensité» dans un immeuble de Vincennes, deux morts – images
Le Secret Service en dit plus sur le tireur qui a provoqué l’évacuation de Donald Trump
Tags:
élections municipales en France (2020), campagne électorale, communication, Cédric Villani, Benjamin Griveaux, Twitter
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook