France
URL courte
27782
S'abonner

Le chanteur Olivier Miller a sorti un clip en format animé présentant Brigitte Macron déguisée en superhéroïne volant au secours du Président de la République face à ses détracteurs. L’artiste a ainsi souhaité dénoncer les nombreuses critiques dont la première dame a fait l’objet.

Le 17 février, le chanteur et compositeur Olivier Miller a dévoilé son dernier titre, accompagné d’un clip pour le moins original. Il y présente Brigitte Macron en «Superwoman», cape rouge et masque noir, volant au secours de son mari devant une foule hostile, tandis que l’artiste répète le refrain «Brigitte, I love you».

Interrogé par le HuffPost, Olivier Miller indique que sa chanson est «née d’un constat» selon lequel la relation du couple présidentiel était «mal perçue». Il a souhaité dénoncer les critiques basées sur le sexisme dont est victime la première dame en inversant le rôle habituel du superhéros qui sauve la demoiselle en détresse.

L’artiste sortira cet été son prochain album intitulé «Rose» dont «Brigitte» est le deuxième morceau. Le premier single avait été dévoilé en novembre, avec un clip montrant un quartier populaire dans lequel les habitants célèbrent leur diversité.

Les insultes envers Brigitte Macron

Brigitte Macron, 66 ans, a fait l’objet de nombreuses insultes depuis l’arrivée au pouvoir de son époux à la présidence de la République. Sa différence d’âge de 24 ans avec le Président a souvent été mise en avant par ses détracteurs.

À l’été dernier, elle avait même été moquée sur son physique par le Président brésilien Jair Bolsonaro et son ministre de l’Économie Paulo Guedes, provoquant l’indignation à la fois des peuples brésilien et français.

 

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
insulte, sexisme, chanteur, musique, Emmanuel Macron, clip, Brigitte Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook