France
URL courte
28561
S'abonner

Trois vitraux, dont un représentant Jésus-Christ ont été abîmés par des tirs dans une église de la ville d’Herlies (nord de la France), a annoncé la mairie.

Un ou plusieurs individus ont pénétré dimanche 16 février dans l’église catholique Saint-Amé de la ville d’Herlies, située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Lille, et ont tiré sur les vitraux de la nef latérale gauche, dont celui à l’effigie du Sauveur, a déclaré la mairie sur son site Internet.

«Un ou plusieurs intrus, sont entrés dans l’église probablement armés d’un pistolet ou d’une carabine à plomb. Des impacts ont été relevés sur trois des vitraux de la nef latérale gauche. Le plus grave concerne le vitrail central du chœur de l’église représentant Jésus-Christ. Tout le pan du vitrail, évoquant le visage, a été détruit», a indiqué la mairie.

Selon un maître verrier invité par la mairie pour évaluer les dégâts, «les impacts sont ceux d’une arme à plomb», précise la municipalité.

Le verrier a sécurisé le vitrail central et «un long travail de réparation est à prévoir», note la mairie qui a déjà porté plainte contre X auprès de la gendarmerie de La Bassée.

Une enquête a été ouverte et les auteurs sont recherchés, selon le communiqué.

Une nouvelle provocation en moins d’un mois

Le 9 février, trois drapeaux maghrébins avaient été accrochés au toit de l’église Saint-Jean-Baptiste de Rayssac à Albi (Tarn). Des jeunes ont escaladé l’édifice et se sont fait prendre en photo avec les symboles.

Le curé de la paroisse, le Père Paul de Cassagnac, avait alors déclaré à Sputnik que les adolescents auraient pu être «téléguidés» et que l’incident devait être pris au sérieux.

Église Saint-Amé d’Herlies

Affectée au culte en 1726, l’église Saint-Amé d’Herlies a été détruite pendant la Première Guerre mondiale et reconstruite à l’identique en 1926.

Ces dernières années, elle a bénéficié de plusieurs tranches de travaux de rénovation –clocher, vitraux, toitures, chauffage, éclairages, peinture, vitraux. Après six ans de fermeture, l’église Saint-Amé d’Herlies avait rouvert ses portes le 21 décembre, selon le site de la mairie.

 

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
Jésus-Christ, Lille, vandalisme, vitrail, église catholique, église
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook