France
URL courte
Le COVID-19 en Europe (247)
12919
S'abonner

Un commissariat du XIIIe arrondissement de Paris a été fermé ce lundi 24 février après qu’une ressortissante chinoise y a fait un malaise. Par précaution, les entrées et sorties du bâtiment ont été temporairement bloquées afin de vérifier s'il s'agit du nouveau coronavirus, indiquent des médias.

Un commissariat du XIIIe arrondissement de Paris a été confiné ce lundi 24 février après une suspicion de contamination au coronavirus. Selon l’AFP, qui cite une source policière, cette mesure a été prise après qu’«une ressortissante chinoise qui était venue porter plainte ne s'est pas sentie bien».

Par précaution, personne ne rentre ni ne sort du commissariat», a ajouté cette source à l'agence, le temps d'effectuer des vérifications pour savoir si cette femme est atteinte du nouveau coronavirus.

Dans le même temps, Le Parisien parle de trois touristes chinoises qui se sont présentées au commissariat «en se sentant fébriles et malades».
Le journal précise que les femmes ont aussi signalé être passées par Milan, en Lombardie, la région où à l’heure actuelle plus de 160 cas de contamination ont été recensés.

Quelques heures après, une source policière a indiqué à l’AFP que «le doute est levé, il ne s'agit pas du coronavirus».

La situation épidémique est stable en France

Début février, une note de service a été envoyée aux commissariats parisiens par la directrice de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne (DSPAP) pour rappeler les principes de prise en charge d'un cas suspect et les mesures de protection des agents.
Dimanche, le ministre de la Santé Olivier Véran a rappelé que la situation épidémique n'avait pas évolué en France, où une seule personne reste hospitalisée. Un touriste chinois est mort à Paris et 10 autres patients sont guéris.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (247)

Lire aussi:

«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif dément les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Quand La Poste cachait un immense stock de masques en période de pandémie
Tags:
Covid-19, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook