France
URL courte
3219
S'abonner

Le journaliste Gaspard Glanz est visé par une plainte après avoir agressé un magistrat, suite aux mouvements de grève qui ont bloqué le tribunal judiciaire de Paris, rapporte Le Point ce mardi. Ce n’est pas la première fois qu’il est mis en cause dans une affaire.

Le journaliste de 32 ans Gaspard Glanz, travaillant pour l'agence Taranis News, a pris à partie un magistrat dans l’enceinte du tribunal judiciaire de Paris, selon l’hebdomadaire Le Point. Les faits se sont déroulés durant le blocage des locaux, mis en place par un groupe d’avocats protestant contre la réforme des retraites

Selon les enquêteurs, plusieurs avocats ont empêché le magistrat de se rendre à son bureau. Le haut fonctionnaire s’est alors arrêté quelques instants pour discuter avec les protestataires. La caméra de Gaspard Glanz a tenté de capturer les images. Mais le magistrat, ne souhaitant pas être filmé, a posé sa main sur l’objectif, rapporte encore l’hebdomadaire. La discussion s’est envenimée et le journaliste aurait fini par asséner un coup de tête au magistrat.

Déjà des démêlés avec la justice

L’homme touché au nez s’est rendu aux urgences médico-judiciaires et s’est vu prescrire une ITT de moins de huit jours, selon Le Point.

Gaspard Glanz, qui se présente lui-même comme journaliste-reporter, bien qu’il ne possède pas de carte de presse d’après Libération, a déjà eu des démêlés avec la justice. Le 20 avril dernier, il avait été interpellé lors d’une manifestation des Gilets jaunes et placé en garde à vue pour avoir fait un doigt d’honneur à un policier. Il avait été condamné à 300 euros d’amende pour outrage.

La grève des avocats reporte l’ouverture du procès Fillon

Des avocats en grève avaient organisé le blocus du tribunal judiciaire lundi matin, pour dénoncer la réforme des retraites. Certains pointant du doigt une «clochardisation» du système judiciaire. Les manifestants ont été évacués par la police en fin de matinée, comme le rapportait le correspondant de Sputnik sur place.

Le blocage a reporté l’ouverture du procès des époux Fillon, la défense ayant demandé à ce que la première journée du procès soit renvoyée au mercredi 26 février.

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
avocat, magistrat, réforme des retraites, Gaspard Glanz
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook