France
URL courte
Le COVID-19 en Europe (261)
24292
S'abonner

Le match de Ligue des champions opposant Lyon à la Juventus sera disputé ce mercredi 26 février, malgré les inquiétudes liées au coronavirus en Italie. Le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a exprimé sa stupéfaction concernant cette rencontre puisque quelque 3.000 supporters italiens sont attendus au Groupama Stadium.

Invité dans la matinale de CNews mercredi 26 février, le député Les Républicains (LR) Éric Ciotti s’est exprimé sur la rencontre footballistique opposant l’Olympique lyonnais à la Juventus de Turin. Il s’est dit «stupéfait» que le match soit maintenu alors que le coronavirus touche lourdement le nord de l’Italie depuis le week-end dernier, avec plus de 370 personnes infectées et 12 décédées.

«Je suis un peu stupéfait ce matin de voir que le match Lyon–Turin allait être maintenu», a-t-il confié, avançant notamment «qu’il aurait fallu au moins interdire la venue des supporters italiens».

En effet, près de 3.000 d’entre eux sont attendus dans le Groupama Stadium de Lyon, où ces huitièmes de finale de Ligue des champions se joueront à guichets fermés.

Éric Ciotti a noté «une forte incohérence» entre les enfants ayant passé leurs vacances en Italie qui ne peuvent pas revenir à l’école, et les supporters venant pour un «grand rassemblement», qui peut être un lieu de propagation du virus. «On fait venir les supporters d’une zone à très haut risque», a-t-il souligné, ajoutant qu’il trouve cela «irresponsable». Il affirme d’ailleurs «ne pas comprendre la position du gouvernement».

Activation du plan pandémie

La veille de cette interview, le député des Alpes-Maritimes avait pris la parole à l’Assemblée nationale en s’adressant au Premier ministre au nom des départements frontaliers avec l’Italie. Selon lui, les élus sont non seulement inquiets de la propagation de l’épidémie, mais aussi du manque de réactivité du gouvernement durant le week-end.

Ainsi, M. Ciotti a demandé à ce que des mesures précises soient mises en place avec, entre autres, l’activation du plan pandémie, l’information de toutes les personnes traversant la frontière italienne et la possibilité de mettre en place des contrôles et des détecteurs de fièvre. «Nous avons le devoir de nous préparer au pire», a-t-il conclu.

Le match de Ligue des champions opposant Lyon à la Juventus sera disputé malgré les inquiétudes liées au coronavirus en Italie
© Sputnik . Bruno Marty
Le match de Ligue des champions opposant Lyon à la Juventus sera disputé malgré les inquiétudes liées au coronavirus en Italie
Dossier:
Le COVID-19 en Europe (261)

Lire aussi:

Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Christian Estrosi cible Olivier Véran et Jean-Michel Blanquer à propos de la pandémie
Covid-19: Quand la cheffe de file de la gauche marocaine verse dans le complotisme décomplexé
Tags:
épidémie, Juventus, Olympique Lyonnais (club de football), Ligue des Champions de l'UEFA, Eric Ciotti, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook