France
URL courte
23489
S'abonner

Le député LREM Jacques Maire, co-rapporteur du projet de loi retraites, n’a pas vendu ses actions du groupe Axa contrairement aux dires de son entourage, constatent les auteurs du projet CheckNews.

Saisi à propos d’un potentiel conflit d’intérêts dans le projet de loi retraites co-rapporté part le député LREM Jacques Maire, qui détient un portefeuille d’actions de l’assureur Axa, CheckNews a pu constater que l’élu n’avait pas vendu ses participations contrairement aux déclarations de son entourage.

Selon CheckNews, le député des Hauts-de-Seine et ancien haut cadre «a reconnu indirectement qu’il n’en était rien». En effet, dans sa dernière déclaration d’intérêts, M.Maire indiquait détenir 13.836 actions de l’assureur, pour une valeur estimée à 358.935 euros.

Aucune déclaration modificative

Interpellé lundi matin dans l’hémicycle par la députée LFI Mathilde Panot qui l’accusait de «tirer un bénéfice privé de cette réforme», Jacques Maire s’est déclaré «extrêmement fier d’avoir donné dix ans de ma vie à un groupe français qui compte parmi les fleurons de notre pays à l’international».

«Tout ce qui me concerne figure évidemment dans ma déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Je n’ai absolument aucune information supplémentaire à livrer. Il me semble que ma bonne foi, mon éthique et mon exigence sont connues sur l’ensemble de ces bancs», a conclu le député.

Pour CheckNews, cette réponse laisse entendre que le parlementaire «ne s’est finalement pas séparé de sa participation au sein de l’assureur, aucune déclaration modificative n’ayant été, à ce jour, publiée sur le site de la HATVP».

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Yuriy est soupçonné d’appartenir à une bande violente et d’être connu des services de police
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des milliers de faux profils de militaires français créés pour extorquer de l'argent
Tags:
conflit d'intérêts, Axa Prévention, France, réforme des retraites, La République en Marche! (LREM)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook