France
URL courte
Le COVID-19 en Europe (262)
3381106
S'abonner

Peu après avoir annoncé que deux nouveaux décès liés au coronavirus avaient eu lieu à l'hôpital de la ville, le maire de Compiègne Philippe Marini est revenu sur ses propos et a confirmé le décès d’une seule personne au cours de ce week-end. Le bilan des morts dus à la maladie en France a ainsi été révisé à la baisse, passant à trois personnes.

Le COVID-19 n’a fait qu’un mort supplémentaire en France, a déclaré lundi Philippe Marini, le maire de Compiègne (Oise) qui précédemment évoquait deux décès au cours du week-end.

«Il y a eu doute sur un cas, d'une personne transportée au CHU d'Amiens et, en définitive, le diagnostic Covid-19 s'est avéré négatif. Donc on en est bien à deux et non pas à trois [décès de patients passés par l'hôpital de Compiègne, ndlr]», a par la suite déclaré Philippe Marini à BFM TV.

Se référant à trois sources concordantes et citant M. Marini, Le Parisien a annoncé plus tôt dans la journée que deux personnes originaires de l'Oise avaient perdu la vie à cause du COVID–19.

Par la suite France 3 a annoncé que Louis Le Franc, préfet de l'Oise, avait été confiné ce lundi 2 mars en début d'après-midi. Il a été en contact direct avec le maire de Crépy-en-Valois Bruno Fortier, testé positif au coronavirus.

Bilan du coronavirus en France

D’après le bilan annoncé dimanche 1er mars par le ministère de la Santé, le coronavirus a infecté 130 personnes en France depuis la fin janvier, soit 30 de plus que samedi 29 février. Le ministère a également fait état de 12 guéris et de 116 personnes hospitalisées. Parmi les infectés figurent deux maires.

Douze régions ont rapporté des cas, trois d'entre elles en ont plus de 10: l'Île-de-France, l'Auvergne-Rhône-Alpes, les Hauts-de-France et la Guadeloupe.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (262)

Lire aussi:

Des policiers sud-africains emprisonnent un badaud pour cacher l’évasion d’un détenu
La France visée par des attaques plus graves que celles de Pegasus, selon les autorités
Frégates FREMM: touché-coulé de Fincantieri sur Naval Group au Maroc?
Tags:
Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook