France
URL courte
569
S'abonner

Un lycéen qui voulait sécher les cours a réalisé un montage à partir d’un véritable article du Parisien avant de le diffuser sur les réseaux sociaux. Il y faisait croire qu’il y avait deux cas de coronavirus dans son établissement, le lycée George Brassens d’Evry-Courcouronnes, en Essonne.

Pour ne pas aller en classe, un élève du lycée George Brassens d’Evry-Courcouronnes a fait un montage à partir d’un véritable article du Parisien, cherchant ainsi à faire croire à l’existence de deux cas de coronavirus dans son établissement.

Le faux article, intitulé «Coronavirus: deux cas apparus au lycée George Brassens», a été présenté comme publié le 25 février sur le site du quotidien, rapporte Le Parisien. Le texte prétendait que «deux élèves ayant séjourné en Italie pendant les vacances, dont certain dans une colonie municipale dans une zone infectée par le Covid-19, ont été confinés dans le lycée George Brassens d’Evry-Courcouronnes».

Cette information a circulé lundi 2 mars sur Internet avant que le média n’annonce qu’il s’agissait d’une intox.

Il s’est avéré que l’adolescent s’était appuyé sur un véritable article concernant huit jeunes scolarisés à 40 km de là, au sein du lycée Paul-Lapie de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine.

Selon Le Parisien, il a été convoqué par le proviseur de l’établissement.

«Nous avons découvert l'existence de ce message dès hier, et avons aussitôt communiqué sur cette fausse information, indique-t-on au sein des services de l'inspection académique de l'Essonne. Le jeune qui a relayé cette capture d'image a été reçu par le proviseur de l'établissement ce mardi matin».

Pas une première

Un cas semblable a eu lieu à Sainte-Geneviève-des-Bois avec également un montage d’articles du Parisien. Cette fois, une jeune femme d'origine égyptienne se serait rendue au sein de l'hôpital de Longjumeau «car elle se plaignait d'avoir du mal à respirer et de maux de tête».

«Plusieurs membres de l'équipe municipale ont reçu cette capture, raconte une proche du maire (DVG), Frédéric Petitta. Nous avons essayé de retracer d'où elle provenait, en vain pour le moment». Pour éviter toute panique, l’élu a démenti cette information sur sa page Facebook:

Le gouvernement a mis en place le numéro vert 0 800 130 000 pour pouvoir contacter les services compétents et en savoir plus sur le coronavirus.

Le Covid-19 en France

Selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la santé, le nombre de personnes contaminées par le coronavirus dans une soixantaine de pays a dépassé les 93.100. En France, on compte 212 cas confirmés, 12 guéris, quatre décédés.

Lire aussi:

Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
Tags:
faux, lycée, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook