France
URL courte
14827
S'abonner

Des dizaines de milliers de masques de protection respiratoire avec une date de péremption dépassée ont été vendus et 100.000 autres en stock ont été la raison de l’interpellation d’un habitant de l’Ain qui a proposé ses marchandises sur Internet, relate le quotidien 20 Minutes.

Suspecté d’avoir vendu sur Internet 200.000 masques de protection respiratoire dont la date est périmée depuis six ans, un habitant de l’Ain a été arrêté, informe le quotidien 20 Minutes.

Lors d’une perquisition chez lui le jour de son arrestation, les enquêteurs ont découvert encore 90.500 masques conditionnés dans des cartons de 500 unités chacun. Les objets appartenaient à l’origine à une entreprise spécialisée dans la fabrication de masques et de vêtements de sécurité.

Achetés par le malfrat pour être revendus, les dates de péremption de ces masques ont été falsifiées par le suspect et ses éventuels complices. Le nouveau tampon indiquait que les masques étaient valables jusqu’en 2022.

Les enquêteurs continuent leurs investigations afin de mesurer l’ampleur et de mettre fin au trafic présumé, tandis que le suspect placé sous contrôle judiciaire a été remis en liberté.

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
masques, France, santé, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook