France
URL courte
5121
S'abonner

Adepte de la politique zéro voiture, Anne Hidalgo a assuré utiliser «beaucoup» les transports en commun parisiens. Ce avant de confondre les lignes et stations, détail qui n’a pas échappé à ses opposants.

La question de la voiture étant au cœur de sa politique, la candidate sortante Anne Hidalgo a été interrogée mercredi 4 mars sur les moyens de transport utilisés pour arriver à ce premier débat sur LCI.

«Je suis venue en métro, la ligne 1 puis la ligne 9… ou la ligne 3, je ne me souviens plus. Et je suis descendue ici, tout près», a-t-elle hésité lors d’un échange avec David Pujadas à la suite du débat.
«Il se trouve que je prends beaucoup le métro, et comme tous les Parisiens, quand ce n'est pas ma ligne habituelle, je peux aussi faire des mélanges», a-t-elle pourtant insisté intervenant jeudi sur France Info.

«C'était la 1 et la 9, et je suis descendue à la porte de Saint-Cloud», a enfin précisé la candidate à sa propre succession à la mairie. «Je prends très souvent le métro. Ce matin, je suis venue en voiture électrique mais je prends très souvent le métro. Et puis le vélo.»

Cible des critiques

La maire sortante a essuyé des critiques de la part de ses opposantes Agnès Buzyn et Rachida Dati, bien que le débat se soit déroulé dans une ambiance plutôt calme. Pour l’ex-ministre de la Santé, les promesses d’Hidalgo de 2014 n’ont pas été remplies. Mme Buzyn a qualifié l’idée d’Hidalgo de mettre en place une police municipale non armée d’«irresponsable» et l’initiative du zéro voiture de «politique idéologique sans réflexion en amont sur la manière de fluidifier la circulation».

L’ex-garde des Sceaux Rachida Dati a fustigé de son côté le manque d’organisation dans la ville où règne «l’anarchie partout, dans tous les domaines, la circulation, l'espace public, les travaux».

Sur les réseaux sociaux, la déclaration d’Hidalgo sur le métro n’est pas passée inaperçue et a suscité les conseils ou blagues de certains, y compris de la part de la directrice de campagne de Cédric Villani, Yolaine Vignaud, et de la porte-parole d'Agnès Buzyn, Marie-Laure Harel.

L’ancien responsable du service d'ordre du Parti socialiste, Éric Plumer, qui a assuré la sécurité de la maire sortante, a à son tour publié des photos de Mme Hidalgo dans le métro.

Lire aussi:

En Australie, démission d'un ministre sur fond de scandale autre que celui sur les sous-marins
Vaccination contre le Covid-19: au Togo, le gouvernement opte pour une stratégie de «la peur»
Des F-35 au lieu des Rafale pour la Suisse: Paris dément avoir annulé la visite du Président helvète
Tags:
Anne Hidalgo, métro, débats, transports publics
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook