France
URL courte
Par
Propagation du coronavirus en France (341)
3126
S'abonner

Après l’annonce de mesures supplémentaires par Édouard Phillipe le 14 mars, et avant la nouvelle allocution présidentielle ce 16 mars à 20h sur la crise grandissante autour du coronavirus, Sputnik France a constaté, photos et vidéos à l’appui, comment l’angoisse se matérialise dans le quotidien des Français. Reportage.

«Chaque Français et chaque Française ce matin doit se dire: comment je fais dès aujourd'hui pour diviser par trois ou quatre le nombre de personnes dont je m'approche», prévenait Jérôme Salomon sur la matinale de France Inter ce lundi 16 mars.

Une mise en garde qui souligne l’urgence de la situation, alors qu’hier encore nombreux étaient ceux qui continuaient à vivre comme si de rien n’était. En effet, dimanche 15 mars, des foules de Parisiens s’amassaient dans les parcs et sur les marchés dominicaux pour prendre du bon temps comme l’ont constaté nos journalistes présents sur le terrain:

​Face à cette situation, les personnalités politiques demandent aux Français de se tenir le plus possible aux mesures préconisées par le personnel de santé, qui est débordé par la crise actuelle:

«C'est une évidence. [...] Au stade où on en est, il est urgent de confiner tout le monde», implore sur le plateau de BFM TV Djiallali Annan, chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré, à Garches dans les Hauts-de-Seine.

Dans ce contexte, les rues de Paris et les lieux qui lui donnaient vie se vident petit à petit:

Des femmes portant des masques à Paris
© Sputnik .
Des femmes portant des masques à Paris

 

Un homme portant un masque à Paris, 16 mars 2020
© Sputnik .
Un homme portant un masque à Paris, 16 mars 2020

Et notamment, des lieux symboliques, généralement ultra fréquentés: 

​Mais aussi les cours d’écoles désormais désertes:

La cour d'une école désertée
© Sputnik .
La cour d'une école désertée

Les stations de métro marquent une fréquentation largement inférieure à la normale.

Métro de Paris
© Sputnik .
Métro de Paris

La question des stocks est désormais au centre des discussions, bien que le gouvernement ait adopté une communication rassurante de ce point de vue, assurant par la voix du ministre de l’Économie et des Finances qu’il n’y aura «aucune pénurie».

De nombreuses personnes se ruent tout de même dans les supermarchés pour faire des stocks de nourriture et des besoins de première nécessité. Des files interminables se créent devant ceux-ci alors que les gens dévalisent les rayons, en particulier ceux de pâtes, de riz et de papiers-toilette.

Une longue file d'attente se forme devant un hypermarché à Créteil
Une longue file d'attente se forme devant un hypermarché à Créteil

De peur d’être confinés à Paris, un des plus grands bassins de l’épidémie, de nombreux Franciliens s’agglutinent dans les gares parisiennes pour rejoindre la province pas peur d’une annonce de confinement général à Paris.

 

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
France, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook