France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
131569
S'abonner

Après les mesures de confinement édictées par le gouvernement lundi 16 mars, des escroqueries voient le jour. Ainsi à Béziers, la police a intercepté des individus vendant des attestations de déplacement dérogatoire à 5 euros la pièce. Ces attestations sont normalement gratuites.

La police de Béziers a intercepté mardi 17 mars des individus ayant mis au point un trafic d’attestations de déplacement dérogatoire, relate Midi Libre. Ces formulaires à remplir avant de sortir de chez soi et à présenter aux autorités en cas de contrôle, étaient vendus 5 euros pièce par les escrocs.

Des attestations gratuites

Ces documents sont pourtant gratuits, disponibles en téléchargement libre sur le site du gouvernement, ou peuvent être distribués par les forces de l’ordre.

Les attestations de déplacement précisent cinq motifs: déplacement pour activité professionnelle, pour achats de première nécessité, pour motifs de santé, pour motifs familial impérieux, et pour pratique d’une activité physique individuelle.

Depuis mardi 17 mars à midi et pendant 15 jours, toute personne se déplaçant en France doit être en mesure de présenter un justificatif aux quelque 100.000 membres des forces de l'ordre déployées sur le territoire.

Selon le décret publié dans la nuit du 17 au 18 mars au Journal officiel, l'amende forfaitaire est passée de 38 à 135 euros et pourrait atteindre 375 euros en cas de récidive.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Macron: quand «votre famille parle l'arabe, c'est une chance pour la France»
L’hiver arrive: la France est-elle dans une situation «prérévolutionnaire»?
Caricatures de Mahomet: Daech «prépare des attentats en Europe à Noël», selon un ex-agent du MI6
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Tags:
Béziers, arnaque, escroquerie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook