France
URL courte
Par
Propagation du coronavirus en France (341)
11250
S'abonner

En raison de la pandémie de Covid-19, beaucoup se sont rués sur les gels hydroalcooliques, le lavage des mains étant l’un des principaux gestes barrières. Résultat, les stocks ont été vidés. C’était sans compter sur la société Ricard qui compte donner des litres d’alcool pour la fabrication de nouveaux gels.

Depuis la diffusion des gestes barrières pour se protéger au mieux face au coronavirus -dont le lavage des mains régulier-, les savons et autres gels hydroalcooliques manquent. Mais la crise a réveillé la bonté de certains, comme chez Pernod Ricard, en collaboration avec le laboratoire Cooper -fournisseur de l’ensemble des pharmacies françaises- qui compte faire don de 70.000 litres d’alcool pour aider à la fabrication de gels hydroalcooliques pour environ 1,8 millions de flacons de 50 ml.

« Les entreprises doivent se mobiliser pour garantir la sécurité de leurs salariés mais aussi pour contribuer aux efforts collectifs en fonction de leurs capacités. » estime Alexandre Ricard, PDG de Pernod Ricard, auprès de l’AFP.

Une initiative lancée par peur d’une pénurie de matériel de première nécessité –dont le gel hydroalcoolique ou encore les masques, les denrées non périssables ou le papier toilette-, comme ont pu le montrer des images récentes.

Annonce sur la façade d'une pharmacie, Paris, 13 mars 2020
© Sputnik
Annonce sur la façade d'une pharmacie, Paris, 13 mars 2020

Une initiative globale

De son côté, le laboratoire Cooper va reverser l’équivalent du don de Pernod Ricard à des associations du secteur de la santé, rapporte Le Parisien. Un don qui fait écho à d’autres sociétés du groupe situées à l’étranger, en Suède, en Irlande, en Espagne et aux États-Unis où «des opérations vont être déployées pour produire directement des solutions sanitaires hydroalcooliques au sein même des sites de production du Groupe ou fournir des stocks d’alcool pur.» déclare Pernod Ricard au Parisien.

Tous ces produits seront mis à disposition dans les Agences régionales de santé (ARS) et certains hôpitaux proches des centres de production. Tout cela gratuitement.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Sanctions contre la Russie, le Venezuela et la Birmanie: «une erreur stratégique majeure commise par l’UE»
Tags:
pénuries, France, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook