France
URL courte
36452
S'abonner

Un EHPAD du Doubs tire la sonnette d’alarme après avoir constaté le décès de 11 de ses résidents depuis le début de la pandémie. Les tests n’ayant pas été effectués, aucun d’entre eux ne sera comptabilisé dans les statistiques. La mairie appelle les soignants à prendre leurs précautions.

L’EHPAD de Thise, dans la région de Besançon, est touché par une importante vague de mortalité, rapporte ce mercredi 18 mars L’Est républicain. 

Depuis le début de la pandémie, 11 personnes sont en effet décédées, dont sept depuis le week-end dernier. Sur les 80 résidents que compte l’établissement, 10 avaient déjà été dépistés positifs au coronavirus le 6 mars dernier.

Le porte-parole de la maison de retraite Vill'alizé confirme les chiffres de L’Est républicain, même s’il se refuse à «rentrer dans un décompte morbide», estimant que cela «ne fait que déstabiliser» les familles et les équipes de soignants.

Pas comptabilisés dans les statistiques

Cette situation alarmante interroge sur la gestion de la pandémie dans les EHPAD et maisons de retraite. D’autant que les personnes décédées ne rentreront pas dans les statistiques liées à l’épidémie, puisqu’elles n’ont été ni testées, ni hospitalisées, comme l’explique un proche de l’EHPAD à L’Est républicain.

«Comme les résidents, même s’ils ont les symptômes, ne sont pas testés, d’autant qu’ils ne vont pas à l’hôpital, ils ne rentrent donc pas dans les statistiques, même en cas de décès. C’est peut-être une démarche volontaire de l’EHPAD ou des autorités. En attendant, c’est inquiétant. Surtout pour les familles qui n’ont pas d’informations et ne peuvent pas forcément voir les défunts», déclare-t-il.

Étanchéité avec le reste de la commune

Loïc Alain, le premier adjoint au maire de Thise, admet également ne pas être tenu au courant de la situation au jour le jour. Interrogé par L’Est républicain, l’élu avance la nécessite d’une forme d’étanchéité entre l’EHPAD et le reste de la commune. Il appelle à ce que les personnels soignants respectent les «gestes barrières» et «ne traînent pas dans les commerces» pour éviter d’exposer la population.

Lire aussi:

Le bilan journalier des nouveaux cas en France plus de cinq fois plus élevé que la veille
Déluge de feu en terre sainte: dans l’escalade, Israël et la Palestine peuvent compter sur leurs alliés
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Tags:
Besançon, médecine, maison de retraite, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook