France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (164)
931103
S'abonner

L’éditorialiste Ivan Rioufol s’en est pris à la gestion de l’épidémie par le gouvernement, sur le plateau de CNews. Il a pointé du doigt le manque de masques et de tests mis en circulation. Une pénurie également dénoncée par les médecins.

Sur CNews, l’éditorialiste Ivan Rioufol a récemment critiqué le manque de réactivité du gouvernement à propos de l’épidémie de coronavirus, il dénonce en particulier le manque de masques et de tests, mis à disposition des professionnels de santé et de la population en général.

«Le Président de la République nous a dit que nous étions en guerre, mais nous sommes en guerre avec une armée sans armes. Il envoie au casse-pipe non seulement tout le personnel hospitalier, mais également tout un peuple, qui n’a ni tests, ni masques!», a-t-il ainsi déclaré devant les caméras de CNews.

Ces mots ont provoqué un instant la confusion sur le plateau, l’animateur Pascal Praud reprochant à l’éditorialiste son «ton polémique», en particulier dans l’emploi du mot «casse-pipe». Ivan Rioufol a répondu, affirmant que «les drames humains s’expliquent».

Des spécialistes critiquent le manque de matériel

Ce n’est pas la première fois que le manque de matériel médical est pointé du doigt ces dernières semaines. S’agissant des masques pour les soignants, plusieurs médecins avaient déjà tiré la sonnette d’alarme.

«Je regarde la médecine de ville, tous nos collègues médecins, infirmiers, kinésithérapeutes […]: ils n’ont pas de masques. C’est absolument inexplicable. C’est ahurissant que dans un pays comme le nôtre nous n’ayons pas ces masques, des masques de tissu, car c’est cela dont on parle!», déclarait ainsi Philippe Juvin, directeur du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou sur CNews, ce mercredi 18 mars.

Face à cette pénurie, certains élus lancent des appels à la générosité. Sur Facebook, le maire de Dunkerque a ainsi demandé aux entreprises locales de mettre à disposition des soignants tout le matériel médical susceptible d’être recueilli.

Le 18 mars, Pékin avait également pris la décision d’envoyer deux avions chargés d’un million de masques en France, comme le soulignait sur BFM TV Jean-Yves Le Drian.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (164)

Lire aussi:

Elle met des œufs au micro-ondes, ce qui l'envoie pour trois semaines à l'hôpital
Quel est le secret de ces trois départements où aucune mort du Covid-19 n’a été recensée?
«Il n’est pas le général de Gaulle», Macron est-il à la hauteur face au coronavirus?
Tags:
confinement, masques, CNews, Emmanuel Macron, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook