France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
59489144
S'abonner

Le docteur Philippe Klein, directeur français d’une clinique de Wuhan, ville qui a vu apparaître les premiers cas de Covid-19, a indiqué que la France ne prenait pas de mesures assez drastiques pour enrayer l’épidémie. Selon lui, il faudrait «un arrêt complet du pays» pendant au moins deux semaines.

Tandis que les mesures se font de plus en plus strictes en France face au Covid-19, la situation semble nettement s’améliorer en Chine, où aucun nouveau cas n’a été identifié en trois jours consécutifs. Philippe Klein, médecin français et directeur d’une clinique internationale à Wuhan, a affirmé à France Info que les mesures en place dans l’Hexagone n’étaient pas assez sévères.

«Nous devons faire comme les Chinois, c'est-à-dire que sur une période de quinze jours, il faut un arrêt complet du pays. Plus de transports en commun, un contrôle des frontières, un confinement strict des personnes et pendant cette période, identifier toutes les personnes présentant le virus et toutes les personnes en contact», a-t-il conseillé.

Il estime par ailleurs qu’il est possible d’enrayer l’épidémie en quatre semaines, prenant à nouveau l’exemple de la Chine: ils «ont pris le taureau par les cornes, ils ont pris des décisions drastiques mais indispensables et qui ont permis sur une période de quatre semaines d'arrêter l'épidémie».

D’autres exemples à suivre

Le docteur Klein a cité les exemples de l’Allemagne et de la Corée du Sud, «qui ont utilisé énormément de tests, qui ont dépisté pour isoler les personnes présentant le virus». Il a également évoqué le Japon, qui a limité les dégâts en menant des enquêtes approfondies sur les premières personnes atteintes dans les clusters sur son territoire. La France a donc de quoi s’inspirer pour mieux s’attaquer à l’épidémie.

Une conversation avec Emmanuel Macron

Le docteur affirme également avoir fait part de son expérience au chef de l’État. «Je lui ai expliqué point par point ce qui s'est passé ici, à l'épicentre de l'épidémie. Avec une certitude: celle que maintenant, elle est terminée ici et que la France se retrouve au même niveau que la Chine au début du mois de février», a-t-il précisé à France Bleu. Il espère qu’Emmanuel Macron suivra ses conseils pour ses prochaines décisions.

Plusieurs villes ont déjà décidé d’aller au-delà des mesures du gouvernement, notamment en instaurant un couvre-feu. L’Assemblée a durci les sanctions en cas de violation des règles de confinement, l’amende s’élevant à 1.500 euros en cas de récidive.

Depuis plusieurs jours, la France fait face à une constante progression du nombre de cas de Covid-19, avec notamment une augmentation de 20% des décès entre vendredi 20 et samedi 21 mars. Le bilan s’élève désormais à 562 morts sur le territoire, avec 6.172 personnes hospitalisées, dont 1.525 en réanimation.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 30 morts et 3.000 blessés, selon des chiffres préliminaires
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
«Va chier, connard»: hué en pleine course, un quadruple vainqueur du tour de France s’emporte – vidéo
Tags:
Emmanuel Macron, épidémie, arrêt, Wuhan, France, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook