France
URL courte
1814210
S'abonner

La Russie s’est adressée à l’Onu pour lui demander de défendre les droits d’un de ses citoyens, le programmeur Alexandre Vinnik, détenu en France, ainsi que de permettre à sa famille de lui rendre visite.

La déléguée aux droits de l'Homme auprès du Kremlin, Tatiana Moskalkova, a envoyé une lettre au rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, Nils Melzer. Mme Moskalkova a notamment appelé ce dernier à mettre fin à la violation des droits du programmeur russe Alexandre Vinnik, emprisonné dans l’Hexagone, selon le service de presse de la déléguée.

«Je vous demande, cher M.Melzer, d'envisager la possibilité de rendre visite à Alexandre Vinnik, et de lancer un appel aux autorités françaises pour qu'elles mettent fin aux violations existantes des droits du citoyen russe et lui donnent la possibilité de rencontrer sa femme et ses enfants, de contacter le monde extérieur et de permettre des promenades en plein air», annonce le communiqué.

Selon Mme Moskalkova, l’état de santé de M.Vinnik s'est considérablement détérioré. Les séances sur son affaire se déroulent de nuit, ce qui a des répercussions négatives sur son état physique.

D’autant plus qu'il n'est pas autorisé à se promener en plein air et est privé de la possibilité de communiquer, y compris par téléphone, avec sa femme et ses enfants, tout comme il n'a pas accès à la presse et aux livres.

Blanchiment d’argent et fraude à la cryptomonnaie

Accusé de blanchiment d’argent et de fraude à la cryptomonnaie, le programmeur russe Alexandre Vinnik a été arrêté en Grèce à la demande de Washington et a finalement été extradé le 23 janvier vers la France.

Dans les trois jours ayant suivi son placement en garde à vue, les employés du consulat de Russie à Paris se sont vu refuser une rencontre avec lui. Selon Maria Zakharova, c’est une violation grossière de la Convention de Vienne.

Le programmeur est notamment accusé d’avoir piraté le courrier électronique de milliers de personnes et de leur avoir extorqué de l’argent via la plateforme boursière BTC-e. Il s’agit de l’équivalent de 130 millions d’euros, qu’il aurait dérobés à 5.700 victimes dans le monde, y compris en France. Pour le parquet français, Alexandre Vinnik est un personnage central dans son enquête sur un groupe de cybercriminels.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
Alexandre Vinnik, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook