France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
5221102
S'abonner

Lors d'une réunion par visioconférence avec les autorités religieuses, le Président de la République française a réaffirmé qu'il n'était pas favorable à un confinement total.

Sur fond de pandémie de coronavirus, Emmanuel Macron a répété lundi son opposition à un «confinement total» mais jugé nécessaire un contrôle plus strict des mesures actuelles, rapporte l'AFP.

Le Président de la République a fait cette déclaration lors d'une réunion avec les autorités religieuses et morales par visioconférence depuis l'Élysée. Selon Jean-Philippe Hubsch, grand maître du Grand Orient de France cité par l'AFP, le chef de l'État a ainsi indiqué que le confinement total n'était possible que pour certaines zones limitées «mais pas dans un pays tout entier».

«Il a dit qu'il fallait continuer à respecter certaines libertés» mais a jugé que «le confinement, dans son état actuel va être sûrement plus strictement contrôlé», a ajouté M.Hubsch.

«Le président pense que le confinement total, avec l'arrêt de toutes les activités, n'est pas possible» et «aurait des répercussions négatives sur la société», a renchéri Mohammed Moussaoui (Conseil français du culte musulman).

Vers des stratégies «plus intelligentes»

«Par exemple, il a dit qu'on ne pouvait pas arrêter la fabrication de cartons, qui sont essentiels pour les médicaments. Il a souhaité des stratégies plus intelligentes, comme une production plus importante de masques et la possibilité de tester davantage, pour mieux orienter les gens, pour mieux les séparer», selon M.Moussaoui.

Lors de la réunion, Emmanuel Macron a également prévenu les représentants des cultes que les fêtes d'avril (Pâques juive et chrétienne, début du ramadan) devront se faire «sans rassemblement».

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un commerçant de Nîmes interdit l’entrée de son magasin aux femmes voilées
Un gardien égorgé par un détenu djihadiste, le Maroc sous le choc
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Tags:
culte, confinement, Covid-19, pandémie, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook