France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
472653
S'abonner

Le ministre de l’Agriculture a lancé un appel aux Français «sans activité» à aller aider les agriculteurs dans leurs récoltes pour compenser le manque de main d’œuvre. Près de 200.000 emplois seraient à pourvoir dans le secteur.

Mardi 24 mars, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, invité sur BFM TV, a appelé «l’armée des ombres», à savoir tous les Français sans activité, à aller participer aux récoltes aux côtés des agriculteurs.

«Rejoignez la grande armée de l’agriculture française», a-t-il lancé, reprenant le champ lexical militaire d’Emmanuel Macron pour évoquer la lutte contre l’épidémie. Il affirme que «200.000 emplois directs» sont disponibles dans ce secteur qui manque de main d’œuvre.

Il a souligné que cet acte «citoyen, civil» allait «nous permettre de nous nourrir de façon propre, saine, durable», ajoutant que ceux qui y participent seraient payés.

Acheter les produits d’origine française

Interrogé sur certains rayons vides dans les magasins, le ministre a également assuré qu’il n’y avait «pas de rupture de la chaîne alimentaire, pas de pénurie». Selon lui, si certains produits manquent en fin de journée, ils sont fournis à nouveau le lendemain, admettant tout de même que certains secteurs sont «en difficulté».

«De toute façon, on pourra se nourrir et manger équilibré», a-t-il confirmé, toujours sur BFM TV. Il appelle enfin les citoyens à «faire preuve de patriotisme alimentaire» en privilégiant les produits français dans les supermarchés.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
Le seuil des 52.000 nouveaux cas journaliers de Covid-19 dépassé en France
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Tags:
alimentation, Covid-19, emploi, ministère français de l’Agriculture, agriculteur, Didier Guillaume
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook