France
URL courte
Élections municipales de 2020 en France (95)
21541
S'abonner

Intervenant sur Europe 1 lundi 23 mars, un médecin généraliste de Tourcoing a fustigé la gestion de la crise du Covid-19, notamment avec le maintien du premier tour des municipales qu’il qualifie de «catastrophe en termes épidémiologiques».

Sur Europe 1, le médecin généraliste de Tourcoing (Nord) Bertrand Legrand a poussé un coup de gueule contre la décision du gouvernement de ne pas reporter le premier tour des municipales alors qu’on recensait plus de 700 cas par jour en moyenne la semaine précédente.

«C'est irresponsable... On voit que le nombre de personnes atteintes ne fait qu'augmenter. Ces élections ont été une catastrophe en termes épidémiologiques, c'est criminel de les avoir maintenues», a-t-il déclaré.
 

«Vous entendez très peu la colère des médecins, parce qu'on a autre chose à faire et qu'on est là pour soigner nos patients», a-t-il poursuivi pour expliquer le manque de réaction de sa profession.

Évoquant la gestion de la crise, le docteur a déploré la pénurie de masques et de combinaisons rendant de plus en plus compliquée la possibilité d’accorder des soins palliatifs à domicile.

«C’est vraiment honteux»

«On est dans un pays qui ne respecte même pas le simple fait que le médecin puisse donner les derniers soins à domicile. C'est vraiment honteux», a-t-il renchéri.

«Les patients qu'on n'hospitalisera pas, on ne peut même plus rentrer chez eux si on n'a pas de combinaisons. Je me retrouve avec un patient, c'est sa mère de 80 ans qui s'occupe de lui, il en a 50, les deux vont être contaminés. Vous n'imaginez même pas.»
 
Bertrand Legrand s’en est également pris au comportement général des Français, craignant qu’ils ne se ruent sur le Plaquenil dont les essais menés à Marseille auraient montré une certaine efficacité contre le Covid-19.

«Ils nous ont déjà piqué nos masques, il nous ont piqué notre hydrogel, on n'a plus rien. Il y a des réanimateurs qui entubent sans même avoir le bon masque… Franchement, arrêtez, il n'y aura plus de médecin pour vous soigner.»
Dossier:
Élections municipales de 2020 en France (95)

Lire aussi:

Interpellé à 249 km/h sur l'autoroute, il explique être prêt à tout pour respecter le couvre-feu
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
«Pas que ça à faire»: un policier traîné sur plusieurs mètres par un automobiliste à Agen
Tags:
catastrophe, maintien, élections municipales en France (2020)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook