France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
111933
S'abonner

Le ministère du Travail devrait annoncer la création d’une prime, à l’intention des Français forcés de se rendre sur leur lieu de travail, relate L'Express. Des mesures visant à préserver «la continuité de la vie économique et sociale».

Le gouvernement envisage de signer une ordonnance visant à créer une prime pour certains salariés, dès ce vendredi 27 mars, selon L’Express. Cette prime devrait être défiscalisée et allégée des cotisations patronales. Elle sera «conditionnée par la présence sur le lieu de travail» et ne nécessitera pas d’accord avec les syndicats, rapporte encore l’hebdomadaire. 

Le montant n’a pas encore été plafonné, ce qui signifie qu’il pourrait dépasser les 1.000 euros. 

Ce dispositif se rapproche de celui de la «prime Macron», instaurée en 2019, suite à la crise des Gilets jaunes.

Les employés de la grande distribution, des transports et du secteur de l’énergie devraient être les premiers concernés. Même si le gouvernement n’a pour le moment pas fixé de restriction.

Continuité de la vie économique

Le 20 mars dernier, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, avait déjà appelé les entreprises à verser une prime défiscalisée de 1.000 euros aux salariés se rendant sur leur lieu de travail.

«Des salariés qui ont le courage de se rendre sur leur lieu de travail, qui le font parfois la peur au ventre, qui sont inquiets et à qui nous devons apporter un certain nombre de réponses sur la sécurité sanitaire. Il est parfaitement légitime qu’ils puissent bénéficier de cette prime de 1.000 euros défiscalisée », avait-il déclaré aux micros de LCI.

Ces mesures visent à maintenir une certaine «continuité de la vie économique et sociale», précise le ministère du Travail à L’Express.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Tags:
confinement, prime, Bruno Le Maire, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook