France
URL courte
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)
4111
S'abonner

Un prisonnier, hospitalisé pour une suspicion de contamination au coronavirus à Perpignan, a tenté de prendre la fuite après son arrivée dans l’établissement de soins. Il a été rattrapé par les surveillants, son test de dépistage s’est révélé négatif.

Un détenu de la maison d’arrêt de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, condamné pour une affaire criminelle, a tenté de s’évader de l’hôpital. Il y avait été conduit pour une suspicion de contamination par le coronavirus, rapporte France 3.

Les faits se sont produits dans la nuit du 26 au 27 mars.

Selon la source, les surveillants pénitentiaires ont été alertés vers 23H00 par des appels et du bruit provenant d’une aile de la prison. Des détritus et des couvertures enflammées jetés par les fenêtres des cellules du deuxième étage ont provoqué leur rapide intervention.

Après avoir ouvert la porte d’une cellule, ils y ont découvert un détenu en train de vomir dans les toilettes. Ce dernier avait du mal à respirer et à s’exprimer.

D’après le média, l’homme a été pris en charge par le SAMU. Le protocole Covid-19 de gestion du prisonnier a été mis en place.

Menotté et entravé, il a alors été conduit à l’hôpital de Perpignan, escorté par trois surveillants.

Une tentative de fuite

Comme la procédure de l’hôpital l’exige, il est resté sous la surveillance d’un seul fonctionnaire vêtu d’une combinaison intégrale pour se protéger du virus.

Les menottes lui ayant été retirées pour procéder au test de dépistage, il a prétexté la nécessité de se rendre aux toilettes.

Jetant un appareil médical sur un infirmier, c’est alors qu’il a pris la fuite avant de passer par-dessus une clôture. Toujours entravé aux jambes, il a finalement été rattrapé par les surveillants au bout de 300 mètres, en pleine rue.

Ramené en prison, il a été placé en quartier disciplinaire.

France 3 précise que les résultats du test de dépistage se sont révélés négatifs.

Les personnels pénitentiaires craignent que des tentatives pareilles n’aient encore lieu.

Le confinement en France

Le 27 mars, Édouard Philippe a annoncé le renouvellement du confinement pour deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril.

Selon le dernier bilan en date, la France compte 32.964 cas confirmés de contamination par le coronavirus et le nombre de personnes décédées a dépassé les 1.995.

Dossier:
Face au coronavirus, la France passe en confinement (168)

Lire aussi:

«Une opération inadmissible»: LREM se lance dans une campagne d’affichage illégale dans toute la France
Guerre au Haut-Karabakh: «Erdogan cherche à mettre la pression sur Poutine», selon Tahhan
«Un objet enfoncé dans le crâne»: violent meurtre de deux femmes à Paris
Pourquoi la tempête Alex attendue en France est-elle qualifiée de «bombe météorologique»?
Tags:
prison, confinement, Édouard Philippe, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook