France
URL courte
321273
S'abonner

Hospitalisée le 23 mars pour une détresse respiratoire, une adolescente de 16 ans est morte le lendemain du Covid-19. Elle avait pourtant été testée deux fois négative. Le médecin urgentiste Gérald Kierzek révèle au Parisien que la sensibilité de ces tests est de l’ordre de 60% et qu’ils sont parfois effectués aux mauvais endroits.

Après la mort d’une adolescente de 16 ans survenue le 24 mars au sein de l'hôpital Necker où elle avait été testée deux fois négative au coronavirus, la question de la fiabilité des tests de dépistage surgit.

Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) de Paris, rappelle ainsi au Parisien que le test se montre «très spécifique». S'il s'avère positif, «il y a 98% de chances» que ce soit le cas du patient.

Selon l’urgentiste, la «sensibilité» du test ne serait qu'autour de «60%». Ainsi, selon des statistiques, deux patients contaminés sur cinq seraient testés négatifs.

«Au CHU de Lille (Nord), les médecins n'hésitent pas à tester cinq à six fois les mêmes personnes, lorsqu'elles présentent un état grave, jusqu'à obtenir un résultat positif», a expliqué Gérald Kierzek au quotidien.

Le point faible des tests

Dans la plupart des cas, le type de prélèvement effectué est nasopharyngé. Des cellules sont donc prélevées profondément dans le nez. Mais comme l’indique le médecin, ils peuvent être réalisés à un moment où le virus ne se situe pas dans cette zone.

«Par exemple, si le test est réalisé trop tôt, le virus peut être circonscrit à la zone de la gorge. Rien ne sert de le chercher dans le nez. Plus tard, le virus peut être localisé dans les poumons et demeurer indétectable dans la zone ORL».

La mort de l’adolescente

Cette adolescente de 16 ans est la première jeune victime du coronavirus en France. Après qu’elle a été testée deux fois négative, la présence du virus a été confirmée par un troisième dépistage dans l'hôpital de Longjumeau, dans l'Essonne, lorsque son état de santé s’était déjà détérioré sans antécédent médical connu.

Selon le dernier bilan officiel dressé le vendredi 27 mars, l'épidémie a fait en France plus de 30.000 contaminations et 1.995 morts rien que dans les hôpitaux, dont près de 300 au cours des dernières 24 heures. 3.787 patients se trouvent en réanimation (soit une hausse de 412 en un jour).

Lire aussi:

L’UE réagit aux sanctions contre l’Iran rétablies unilatéralement par les États-Unis
Notre-Dame: les experts forestiers jugent la nouvelle charpente en chêne «résolument moderne» - vidéo
Il rate son arrêt de train et menace une contrôleuse avec un couteau en Savoie
Tags:
Paris, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook