France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
872607
S'abonner

Critiqué pour avoir affirmé que la chloroquine pourrait être une piste très prometteuse contre le Covid-19 après avoir mené une première étude qui n’a été réalisée que sur 24 patients, le professeur marseillais Didier Raoult a présenté les résultats de sa deuxième étude dédiée au même sujet qui d’après lui confirme l’efficacité du médicament.

Le docteur Didier Raoult a dévoilé ce samedi 28 mars les résultats de sa deuxième étude sur l’efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19, hypothèse contestée par de nombreux scientifiques suite à sa première étude qui n’a été menée que sur 24 patients.

Le professeur fait la lumière sur les deux articles publiés ce vendredi 27 mars qui d’après lui démontrent «l'efficacité de notre protocole, sur 80 patients» et «la pertinence de l'association de l'hydroxychloroquine et de l'azithromycine, grâce à des recherches réalisées dans notre laboratoire de confinement P3».

Il a réalisé sa deuxième étude sur 80 patients dont l'âge était compris entre 18 et 88 ans pour une médiane de 52 ans et où 57,5% de ces patients présentaient une comorbidité, notamment de l’hypertension, du diabète ou une maladie respiratoire chronique. L’étude constate par la suite qu’aucun effet secondaire important n'a été constaté chez les patients.

Lors de cette étude, chez des patients qui ont reçu une combinaison d'hydroxychloroquine (trois fois 200 mg par jour) et d'azithromycine, a été constatée «une amélioration clinique». Cela concerne tous les patients sauf deux personnes âgées de 86 ans décédées et une autre de 74 ans qui est toujours en réanimation.

Un traitement controversé

Auparavant, le professeur Didier Raoult avait fait savoir, en se basant sur des conclusions d’équipes chinoises, que l’hydrochloroquine pourrait être une piste très prometteuse contre le Covid-19. Il avait également annoncé que cette molécule avait guéri 75% des cas testés au bout de six jours.

Malgré l’absence d’unanimité entre les spécialistes, la chloroquine a été autorisée le 26 mars par le gouvernement français pour traiter le Covid-19.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
La vidéo de la «destruction de chars» azerbaïdjanais partagée en ligne par la Défense arménienne
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
Tags:
étude, santé, Didier Raoult
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook