France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
151435
S'abonner

Forcés de se laver les mains plusieurs dizaines de fois par jour, souvent au gel hydroalcoolique, les soignants voient leurs mains soumises à rude épreuve. Des marques de cosmétiques leur envoient des crèmes hydratantes en signe de solidarité.

Les lavages à répétitions et l’utilisation du gel hydroalcoolique ne sont pas sans conséquence sur la santé de soignants. Des photos de mains abîmées circulent sur les réseaux sociaux. On peut y voir des doigts rougis et gonflés, des «marques typiques d'une allergie ou de brûlures de coups de soleil», comme l’explique au Parisien Cindy Beaufreton, aide-soignante au Centre hospitalier Sud francilien.

Outre le gel hydroalcoolique, ces marques sont également le fait des savons utilisés dans les hôpitaux, détaille-t-elle. Ils sont souvent plus agressifs pour l’épiderme que les savons traditionnels, puisqu’ils contiennent «des composants spéciaux pour que ça désinfecte».

Collecte de crèmes hydratantes

Pour faire face à cette situation, certains en appellent à la solidarité des marques de cosmétiques, afin de procurer aux soignants des crèmes réparatrices pour les mains. Ainsi, l’appel de la Youtubeuse Léna Situations a-t-il attiré l’attention des marques Nocibé, L’Occitane et Hello Body qui ont envoyé plus de 25.000 crèmes hydratantes aux hôpitaux, rapporte Le Parisien. D’autres grandes marques se sont également engagées dans diverses œuvres de solidarité, pour soulager les rougeurs et démangeaisons des soignants.

Mais ces initiatives ne suffisent pas à calmer toutes les inquiétudes, et certains professionnels de santé s’interrogent sur de possibles séquelles.

«Ça ne va pas aller de mieux en mieux non. Je me demande si je ne vais pas garder des marques toute ma vie…», confie Cindy Beaufreton au Parisien.
Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Ces départements qui pourraient être déconfinés avant les autres
Attentat de Nice: un complice présumé de l'assaillant arrêté en Italie
Poutine conseille aux autres pays de ne pas «franchir la ligne rouge» avec la Russie
Attaque de policiers à Viry-Châtillon: le scandale n’est pas dans le verdict, mais dans l’enquête, selon Mediapart 
Tags:
crème, infirmier, aide-soignant, mains, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook