France
URL courte
Par
3300
S'abonner

Les actes de solidarité de la part des Français et des entreprises envers le personnel hospitalier qui luttent contre le coronavirus se multiplient sur le territoire. Sputnik a recueilli le témoignage d’une entreprise de VTC qui a mis à la disposition de plusieurs hôpitaux parisiens ses véhicules.

Pour surmonter cette crise sanitaire, les Français font preuve de résilience. Si le pays est durement frappé par l’épidémie de Covid-19, de nombreuses entreprises témoignent de leur solidarité envers le personnel hospitalier, en première ligne face au virus. C’est le cas de l’entreprise de VTC Dyma Car qui a prêté des véhicules aux hôpitaux.

«Lors d’une réunion de crise concernant notre activité, l’idée nous est venue avec mes associés. Dans cette période morose, quoi qu’il arrive, nos véhicules n’allaient pas être loués ni servir à travailler. On s’est dit ‘pourquoi ne pas les mettre à la disposition de ceux qui en ont besoin?’», raconte le gérant associé de Dyma Car Kamel Ouladji à Sputnik.

Une décision d’autant plus facile à prendre pour le gérant qu’il a travaillé pendant quatre ans comme ambulancier et gardé contact avec des infirmières, des médecins, des aide-soignantes ou encore des ambulanciers.

«Je connais le milieu hospitalier. En temps normal, lorsqu’il y a de nombreuses urgences, ce sont des journées très longues et assez dures, du fait notamment de travailler en effectif réduit. Alors en cette période d’épidémie…»

Actuellement, neuf véhicules sont à la disposition des hôpitaux parisiens Necker [d’ordinaire spécialisé en pédiatrie mais qui a ouvert un service dédié au Covid-19, ndlr], Broca et Cochin. Et cette contribution a fait des émules.

Voiture appartenant à la flotte Dyma Car devant l'hôpital Broca
Dyma Car
Voiture appartenant à la flotte Dyma Car devant l'hôpital Broca
«On nous a rappelés pour six véhicules supplémentaires pour des médecins du sud qui viennent donner un coup de main en Île-de-France», se félicite le gérant associé.

Quant aux personnels hospitaliers qui n’ont pas de permis de conduire et qui utilisent les transports en commun, des chauffeurs se sont portés volontaires pour les aider. Ainsi, «ils peuvent les emmener sur leur lieu de travail ou les raccompagner à leur domicile».

voitures appartenant à la flotte Dyma Car devant l'hôpital Cochin
Dyma Car
voitures appartenant à la flotte Dyma Car devant l'hôpital Cochin

Des chauffeurs courageux face au Covid-19

Pour autant les Français ne sont pas en reste. Les chauffeurs étant titulaires du diplôme TPMR (Transport de personne à mobilité réduite), à défaut d’avoir recours «aux ambulances qui sont actuellement débordées», l’entreprise se charge à titre gratuit des personnes qui rentrent chez elles.

«Par exemple, une personne âgée qui s’est cassé le bras, ça peut être paraître très commun mais à cause de la crise, on peut ne pas le voir comme une priorité car tout le monde est sur le Covid-19» explique le gérant. Une démarche à saluer donc car, comme le rappelle Kamel Ouladji:

«Nos chauffeurs sont payés quoi qu’il arrive, même en restant chez eux donc c’est très courageux de leur part. Ce n’est pas tout le monde qui a envie de sortir aider.»

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook