France
URL courte
7219
S'abonner

Trois individus ont été interpellés aux abords du centre pénitentiaire de Béziers ce vendredi 3 avril. Ils s’apprêtaient à faire rentrer divers colis à l’intérieur de l’établissement.

Deux hommes et une femme ont été arrêtés par la police municipale, à proximité du centre pénitentiaire de Béziers, rapporte le Midi libre. Ils ont été appréhendés ce vendredi 3 avril, peu après minuit, en possession de 165 grammes de cannabis, de six téléphones portables conditionnés et d’une échelle.

L’enquête a établi que les individus se préparaient à faire passer ce matériel à l’intérieur des murs de la prison.

Ils risquent jusqu’à 10 ans de réclusion

Les deux hommes ont été placés en détention provisoire, alors que la femme est sous contrôle judiciaire, a confirmé le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland au Midi libre. 

Ils seront jugés mardi 7 avril pour «détention et transport de stupéfiants, ainsi que tentative de remise illicite d'objets à des personnes détenues». Des chefs d’accusation qui pourraient leur valoir jusqu’à 10 ans de prison, précise encore le magistrat.

Ces événements surviennent après l’annonce de la suppression des parloirs, le 17 mars dernier, pour lutter contre la propagation du coronavirus. Cette dernière avait avivé les tensions au sein des établissements pénitentiaires, amenant à des mutineries dans plusieurs prisons. Pour remédier à la situation, la ministre de la Justice avait annoncé assouplir les règles quant à l’utilisation des téléphones fixes en prison.

Lire aussi:

Édouard Philippe invite Sarkozy à un déjeuner en pleine rumeur de remaniement, selon L’Express
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
Tags:
portable, téléphone fixe, Béziers, Nicole Belloubet, drogue, prison
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook