France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
22645
S'abonner

En France, des habitants d’un immeuble, ayant peur d’être contaminés par le coronavirus, ont menacé leurs voisins soignants insistant pour qu’ils déménagent, selon la police nationale. Il ne s’agit pas d’un cas unique dans le pays.

«Les professionnels de santé sauvent des vies chaque jour. Pourtant, leurs voisins les accusent de répandre le Covid-19 à cause de leur profession, ce qui est faux. Ces menaces subies par certains soignants sont indignes», annonce le compte Twitter du préfet de Saône-et-Loire.

Sur les réseaux sociaux, des médecins ont partagé les photos de messages anonymes qu’ils ont reçus de la part de leur voisinage.

Alors que la plupart de la population félicite les médecins qui sont en première ligne dans la lutte contre l’épidémie du nouveau type de coronavirus, les applaudisse, certains voisins de soignants sont allés jusqu’à les menacer pour les forcer à déménager par peur d’être contaminés à cause de leur travail dans le milieu hospitalier.

La police nationale a aussi diffusé sur ses réseaux sociaux des notes d’autres voisins qui ont également eu des prétentions envers les soignants qui sauvent des vies au quotidien et habitent à côté d’eux.

La police nationale conseille d’agir

Sur Facebook, la police nationale appelle les personnes qui sont victimes de menaces ou de maltraitance de leurs voisins dans ce contexte à agir et à ne pas lâcher.

«Vous êtes victime de tels actes? Sachez-le: nous ne les laissons pas impunis», indique la police sur Facebook.

Les forces de l’ordre soulignent qu’un tel acte est judiciairement répréhensible et peut entraîner jusqu’à six mois d’emprisonnement et une amende de 7.500 euros.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Ces SMS de Darmanin qui contredisent sa défense face aux accusations de viol
Tags:
France, santé, médecine, aide-soignant, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook