France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
201811
S'abonner

72% des Français indiquent qu’ils n’embrasseront plus leurs collègues au travail après la fin du régime de confinement, selon un récent sondage. Dans le même temps, 66% des hommes promettent au moins de continuer à serrer la main.

Outre ses effets néfastes sur l’économie mondiale, l’épidémie du coronavirus affecterait également certaines attitudes sociales. Ainsi, selon une enquête menée par Qapa, plateforme de recrutement par l’intérim, 72% des Français ne comptent plus embrasser leurs collègues au travail après la période de confinement.

Plus précisément, si 34% des sondés ne le faisaient déjà pas avant la crise sanitaire, 38% les rejoindront dans cette habitude.

Par ailleurs, 63% des Français se disent persuadés que l’épidémie du Covid-19 va profondément changer les attitudes des travailleurs; un sujet sur lequel les femmes (72%) sont davantage convaincues que les hommes (53%).

Les Français s’attendent au retour de l’épidémie

Quant à la poignée de main, la situation est différente: 66% des hommes affirment qu’ils continueront à serrer la main de leurs collègues, alors que 58% des femmes ne le feront plus, d’après le sondage réalisé entre le 31 mars et 3 avril.

Dans le même temps, la grande majorité des Français (81%) estiment que cette épidémie du nouveau coronavirus, tout comme la grippe, reviendra chaque année à la même saison, révèle l’étude.

 

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Alger rappelle «immédiatement» son ambassadeur à Paris après les documentaires sur le Hirak
Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Tags:
habitude, pandémie, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook