France
URL courte
Propagation du coronavirus en France (341)
10323
S'abonner

L’homme suspecté d’avoir perpétré l’attaque au couteau dans la Drôme affirme ne pas se souvenir du drame, son colocataire déclare qu’il était très inquiet en raison du coronavirus, tandis que l’enquête suit la piste terroriste après avoir découvert des documents dans lesquels l'auteur se plaint de vivre dans «un pays de mécréants».

Le réfugié soudanais soupçonné d’avoir tué deux personnes et d’en avoir blessé cinq autres lors d’une attaque au couteau, dans la ville de Romans-sur-Isère le 4 avril, était très inquiet pour sa santé. Son colocataire a déclaré aux enquêteurs que l’homme s’était rendu à l'hôpital la veille de l'attaque pensant être contaminé par le coronavirus, a fait savoir France Info se référant à une source proche de l'enquête. Après avoir été renvoyé chez lui par les médecins, le suspect est rentré très excité, a affirmé son colocataire dont les propos sont vérifiés par les enquêteurs.

En outre, toujours d’après les témoignages du colocataire ainsi que de plusieurs commerçants, le suspect était également perturbé par les règles de confinement décrétées face à l'épidémie de coronavirus, a ajouté France Info. Le suspect, qui n'a aucun antécédent psychiatrique connu, a été placé en garde à vue. Il a indiqué qu’après être rentré de l’hôpital, il n'avait pas dormi de la nuit, mais a affirmé ne pas se souvenir de son passage à l'acte.

La piste terroriste

Parallèlement à l’hypothèse de l’inquiétude, les enquêteurs étudient aussi la piste terroriste après avoir mis la main sur «des documents manuscrits à connotation religieuse dans lesquels l'auteur des lignes se plaint notamment de vivre dans un pays de mécréants», a souligné le parquet national antiterroriste (PNAT). Toutefois, ces documents ne font état ni d'un projet terroriste, ni d’une éventuelle intention de tuer, a poursuivi la source proche de l'enquête. Au moment de son interpellation, l'assaillant était en train de prier en arabe. Jusqu’ici, il était inconnu des services de police ou de renseignement.

Le suspect, son colocataire et une connaissance, tous les trois Soudanais, restent en garde à vue.

Le PNAT a ouvert une enquête, notamment pour «assassinats en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle».

L’épidémie de coronavirus

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 70.009 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT. Plus de 1.277.580 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 191 pays et territoires depuis le début de l'épidémie.

L'Italie reste le pays le plus touché en nombre de morts avec 15.877 décès. Elle est suivie de l'Espagne avec 13.055 morts, des États-Unis avec 9.648 morts, de la France avec 8.078 morts et du Royaume-Uni avec 4.934 morts.

Dossier:
Propagation du coronavirus en France (341)

Lire aussi:

Un camion force son passage parmi des manifestants à Minneapolis prêts à lyncher le conducteur – vidéos
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Le couvre-feu et la Garde nationale à Washington suite aux manifestations devant la Maison-Blanche - vidéos
Tags:
attaque au couteau, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook