France
URL courte
6467144
S'abonner

Des policiers en intervention dans la cité des Indes ont été agressés par des groupes hostiles qui voulaient empêcher une interpellation. Ils ont dû utiliser des grenades incapacitantes pour disperser les assaillants.

Un confinement à deux vitesses: une cinquantaine d’individus armés de barres de fer et de cocktails Molotov ont attiré les policiers dans un guet-apens à Sartrouville (Yvelines).

Selon infonormandie.com, à l’origine de l’incident, l'interpellation du conducteur d’un scooter qui refusait de se soumettre à un contrôle. Les forces de l’ordre se sont ensuite retrouvées encerclées par un groupe d’individus qui s’opposaient à l’interpellation.

Tirs de mortiers et jets de projectiles

Peu de temps après, un équipage de la BAC (Brigade anti-criminalité) d’Argenteuil (Val-d'Oise), arrivé en renfort, a été pris à partie, essuyant des tirs de mortier et des jets de projectiles, relate Le Parisien. Les fonctionnaires de police sont toutefois parvenus à esquiver l’attaque.

Plus tard, voyant que leur piège ne fonctionnait pas, une vingtaine de jeunes ont attaqué des policiers avec des tirs de mortier. Ces derniers ont dû recourir à des grenades incapacitantes pour repousser et disperser les assaillants.

À 00h30, les pompiers ont pu prendre en charge un malade en détresse respiratoire. Et à 01h45, le calme est revenu dans le quartier et les forces de l’ordre ont quitté les lieux, raconte Le Parisien.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Couvre-feu à 21h: le bois de Boulogne, un no man’s land – vidéo
Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Ces pays voisins de la France où des émeutes éclatent contre le durcissement des mesures - images
Tags:
Yvelines, Brigade anti-criminalité (BAC), police, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook