France
URL courte
20822
S'abonner

Un homme vivant mal une séparation a tenté de s’immoler par le feu devant son enfant de six ans, les policiers sont arrivés à temps pour l’en empêcher.

Les forces de l’ordre ont dû intervenir pour empêcher un homme de s’immoler par le feu à Montauban, ce jeudi 9 avril, rapporte le syndicat Alliance-Police Nationale sur son compte Facebook. 

Les policiers ont été contactés pour assurer la sécurité d’une femme, qui souhaitait récupérer des affaires chez son ex-conjoint, le couple étant en cours de séparation.

Devant le domicile, les agents ont pris contact avec l’individu, qui présentait visiblement «des signes de fatigue psychologique et vivait très mal la situation», relate le communiqué. L’homme a refusé que sa compagne récupère ses affaires, avant de faire une tentative d’immolation par le feu.

Devant les yeux de son fils

En effet, après avoir ouvert la porte d’entrée de son domicile, l’individu s’est aspergé de liquide inflammable. Il tenait un briquet à la main, précise la police. Son fils de six ans était également à ses côtés. Apeuré, l’enfant s’est rapproché de son père, marchant dans la flaque de produit inflammable et mettant ainsi sa vie en danger.

Les forces de l’ordre ont d’abord fait mine d’obtempérer aux demandes de l’homme, pour ne pas l’exciter davantage. Puis, profitant d’un moment d’inattention de sa part, les policiers lui ont finalement sauté dessus, pour l’empêcher de commettre l’irréparable. Même plaqué au sol, l’individu continuait de vouloir actionner son briquet, précise encore le communiqué.

Sur sa page Facebook, le syndicat Alliance-Police Nationale salue le sang-froid des agents qui n’ont pas hésité «à mettre leur propre vie en danger».

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La Russie réduit fortement sa livraison de gaz via la Pologne
Tags:
séparation, Montauban, briquet, immolation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook