France
URL courte
163420
S'abonner

La maire de La Bauche en Savoie a découvert au réveil, samedi 11 avril, des croix gammées et des dessins obscènes tagués sur la façade de sa maison en pleine période de confinement. Selon elle, il ne peut s’agir que d’habitants de la commune qui pourraient être réfractaires aux mesures de confinement.

Evelyne Labrude, maire de La Bauche en Savoie, a trouvé, samedi 11 avril au matin, la façade de sa maison taguée. Des croix gammées, des inscriptions nazies et des dessins obscènes y étaient dessinés. Des panneaux routiers ont également été vandalisés, rapporte France Bleu.

Mme Labrude, réélue en mars dans cette petite commune de 600 habitants, a admis veiller strictement au respect du confinement. L'accès au parc et à l'étang est ainsi interdit. Selon elle, il ne peut s’agir que d’habitants de La Bauche qui pourraient être réfractaires aux mesures de confinement.

«Je me sens agressée car cette maison est tout à fait respectable. C'est un coup sur la tête, ces croix gammées ont une connotation que je ne mérite pas dans ma commune», s’indigne-t-elle auprès de France Bleu en expliquant qu’elle pense faire beaucoup, notamment pour la jeunesse.

Une enquête est ouverte

Les gendarmes de Pont-de-Beauvoisin ont ouvert une enquête. Des prélèvements ont été effectués sur les murs. Les forces de l’ordre vont par ailleurs analyser les images des caméras de vidéosurveillance situées près de la mairie qui n'a pas été touchée, à 600 mètres du domicile de la maire.

Lire aussi:

Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Pris en chasse, il roule à contresens à 220 km/h entre Montpellier et Nîmes
Tags:
vandalisme, Savoie, confinement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook